Guardian's

Guilde Dofus sur Li Crounch
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» [Background] Zack - Arc 3
par Zack Sam 10 Juin - 22:27

» départ vegeta-dbz
par vegeta-dbz Dim 22 Mai - 14:04

» [Background] Zack - Arc 2
par Zack Mar 19 Avr - 1:01

» Ca coule à pic ! Candidature d'un steamer qui se prénominone Mozef
par Arcanes/Golbezor Mar 29 Mar - 12:35

» Candidature de RTH
par Arcanes/Golbezor Ven 18 Mar - 20:39

» Recrutement Kei Alias L’alcoolique !
par Arcanes/Golbezor Ven 18 Mar - 20:38

» Candidature d'Alexiielle
par Arcanes/Golbezor Ven 18 Mar - 20:36

» Disponibilités
par vegeta-dbz Ven 18 Mar - 18:13

» candidature de vegeta-dbz
par Arcanes/Golbezor Lun 14 Mar - 11:54

Teamspeak

Partagez | 
 

 [Background] Zack - Arc 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Zack
Meneur
avatar

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/07/2011
Classe : Sacrieur

MessageSujet: [Background] Zack - Arc 1   Mar 7 Aoû - 10:25



Chapitre 1 : Il était une fois.


C’était une belle journée de Fraouctor, le ciel était bleu, le soleil éclatant et déjà des cris retentissaient dans la forêt d’Astrub. Un groupe de six bandits manchots courraient à toute vitesse, fuyant une menace invisible. L’un d’eux se retourna pour regarder en arrière, il eut tout juste le temps d’entendre un de ses compagnons lui dire de ne pas s’arrêter mais c’était trop tard. Une ombre jaillit des fourrés et fondit sur lui avant de lui assener un violent coup de poing qui envoya le pauvre bandit valdinguer dans les airs.
Tous les bandits se figèrent lorsque leurs regards se posèrent sur leur assaillant. C’était un sacrieur qui arbora un large sourire alors qu’il faisait craquer ses doigts tout en se mettant en garde.
-Il est seul ! s’écria l’un des bandits.
Aussitôt trois d’entre eux se lancèrent à l’assaut, brandissant leurs hachettes.
-Revenez ! L’autre ne doit pas être…
Il n’eut pas le temps de finir que l’un des bandits fut stoppé net dans sa course, frappé en pleine tête par une boule visqueuse projeté à toute vitesse, sortie de nulle part. Tout le monde fit une moue de dégout en voyant le bandit cloué au sol avec sur le visage, se qui semblait être du vomi puant.
Les deux assaillants restant amorcèrent aussitôt un demi-tour mais ils furent tout deux ligotés par des fouets noirâtre jaillissant de chacune des mains du sacrieur.
-On bouge plus ! Railla le sacrieur. Izalith, A TOI !
Un pandawa sorti alors de sa cachette située derrière le sacrieur. Il se mit alors à courir en direction de son compagnon, pris appui sur son dos et décolla dans les airs tout en prenant une grande inspiration.
-Il ne va quand même pas ?! Commença un bandit.
-A couvert ! Hurla un autre.
Le Pandawa expulsa alors un puissant souffle qui s’embrasa aussitôt, projetant ainsi une colonne de feu en direction des bandits, le tout se clôturant par une explosion.

Alors qu’il retombait au sol, Izalith le pandawa fut rejoint par son compagnon le sacrieur.
-Toujours dans la finesse, dit ce dernier en souriant.
-Suffit juste d’en avoir un pour choper des infos, répondit Izalith en s’essuyant la bouche.
-Reste à voir si tu les as pas tous carbonisé…
Une hachette jaillit du nuage de fumée en face d’eux, manquant Izalith et frôlant le sacrieur qui esquiva en penchant la tête.
-Tu vois, y en a encore au moins un. Chaud ?
-Chaud !
Izalith agrippa le sacrieur par le bras, le souleva du sol puis tourna sur lui-même avant de projeter son compagnon en direction des bandits, tout cela avec une force inouïe.
Le sacrieur traversa la fumée et lorsqu’il ressorti de l’autre coté, il pu voir 2 bandits encore en vie, l’un brandissant une hachette et l’autre fouillant dans sa sacoche.
-Barrez vous chef, prenez la dernière potion ! Je m’occupe de lui ! S’écria le bandit avec la hachette.
Le chef en question fini alors par sortir une fiole bleuâtre de sa sacoche.
-Une potion de rappel ?! Pensa le sacrieur.
Alors qu’il posa enfin un pied au sol, le sacrieur frappa dans ses mains et le tatouage noir sur son bras droit vira au vert. Aussitôt il bondit avec une vitesse phénoménale en direction du chef. Le bandit à la hachette s’interposa aussitôt mais au moment ou il allait abattre son arme sur son ennemi, le sacrieur posa un doigt sur son torse et se retrouva dans son dos continuant sa course à toute vitesse.
De son coté de le chef avait bientôt la fiole à portée de ses lèvres et s’apprêtait à la boire, il ne restait que quelques secondes au sacrieur pour agir. Il sera alors les dents et son tatouage changea de couleur pour viré vers un blanc pâle, il tendit alors le bras en arrière avant de serrer le poing fermement pour le ramener devant de toutes ses forces. Une onde de choc jaillit du poing, déplaçant ainsi l’air en ligne droite et percutant de plein fouet le chef des bandits qui lâcha la potion avant d’être projeté plusieurs mètres en arrière.

Le sacrieur arrêta aussitôt sa course et tendit que son tatouage redevenait noir, il tomba à genoux, le front couvert de sueur.
-J’ai trop forcé…
Derrière lui surgit alors le bandit avec sa hachette.
-Tu vas crever ! Tu pensais pouvoir t’en sortir en affrontant les bandits de Frakacya ? Personne ne nous attaque impu…
Le bandit percuta alors le sol et fila en ligne droite tout en traçant un sillon dans la terre. Derrière lui se tenait Izalith qui baillait.
-Moins de blabla…
Il se tourna alors vers le sacrieur, fronçant les sourcils et observant les dernières parties de son tatouage qui s’assombrissaient. Puis il l’attrapa par l’épaule et le releva avant de se diriger vers le chef des bandits qui gisait au sol évanouit.
-C’est le chef de leur groupe, surement l’un des bras droit de Frakacya, expliqua le sacrieur.
-Alors il vient avec nous… répondit Izalith en attrapant le bandit par le col.


*****


Debout devant une cellule, le sacrieur et le pandawa regardèrent un soldat fermé la grille, enfermant ainsi le chef des bandits qu’ils avaient ramené. Le soldat, un feca portant l’uniforme de capitaine, les invita alors à le suivre. Tous les trois quittèrent alors la prison, remontant à la surface dans les rues d’Astrub, ils marchèrent quelques minutes avant d’arriver dans un bâtiment délabré ou se trouvaient d’autre soldat dans un piteux état. Le féca s’installa à une table, puis le sacrieur et Izalith en firent de même.
-C’est une grande victoire pour nous aujourd’hui ! Déclara le féca. Avec ce bandit, nous avons une chance d’en savoir plus sur l’emplacement de Frakacya. Si nous l’arrêtons alors Astrub pourra souffler.
-On connait le topo Badufron, coupa Izalith en baillant.
-Impertinent ! … Quand Kaory vous à envoyé j’étais dubitatif mais vous faites du bon boulot. Vous êtes sur de ne pas vouloir rejoindre la milice pour de bon ?
-Sans façon, répondit le sacrieur avant de se lever et de quitter la pièce sans rajouter un mot.
Badufron et Izalith le suivirent du regard puis une fois parti, le capitaine se tourna vers Izalith :
-Pas bien causant… je ne connais toujours pas son nom…
-Il est toujours comme ca, surtout après un combat.
-Il n’aime pas se battre ? Surprenant pour un aventurier…
Izalith se leva à son tour et se dirigea vers la sortie.
-Ce n’est pas le combat qui le dérange. Et il s’appelle Zack. Retenez bien nos noms le vieux : Izalith et Zack, on n’est pas de simples aventuriers ! On est de futurs dieux !
Fier de lui, Izalith lança un dernier sourire narquois à Badufron puis quitta la milice sous les regards abasourdit des soldats présent. Badufron croisa les bras alors qu’un sourire apparu sur son visage.
-Izalith et Zack… Décidément Kaory quels drôle d’énergumènes tu m’as envoyé…

_________________


Dernière édition par Zack le Dim 15 Sep - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardians.forumactif.fr
Zack
Meneur
avatar

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/07/2011
Classe : Sacrieur

MessageSujet: Re: [Background] Zack - Arc 1   Mer 8 Aoû - 14:47

Chapitre 2 : L'assaut.
La nuit était tombée depuis plusieurs heures sur Astrub. Les ruelles étaient désertes et à l’exception du zaap, plus aucun endroit n’était animé.
La plupart des gardes avaient laissé tomber leur patrouille, si bien que personne ne remarqua la nuée de points rougeâtres qui apparue dans le ciel avant de s’abattre sur la porte nord du village. Une nuée de hachettes enflammés qui mirent rapidement le feu aux bâtiments et à la muraille de la cité.
Un immense brasier s’élevait déjà lorsque des cris retentirent enfin pour alerter tout le monde. Les habitants essayaient tant bien que mal de lutter contre les flammes, mais ce n’était pas leur seul ennemi, car de temps à autre une hachette traversait les airs pour décimer un villageois apportant de l’eau. Petit à petit la cité était encerclée par des silhouettes restant dans l’ombre.


A l’Est de la cité, Badufron sorti de sa demeure, en armure. Il fut aussitôt rejoint par des soldats qui lui expliquèrent la situation. Le féca fronça alors les sourcils puis donna ses ordres aux soldats qui, à l’exception de deux d’entre eux, se dispersèrent aussitôt. Badufron et les soldats restant, un Iop et un Xelor, se mirent aussitôt en route.
-Elle vient le chercher… lança le Iop.
-Foutue Frakacya, nous attaquer de front comme ca ! Jamais je ne l’aurai cru aussi cinglée ! Rugit Badufron.
Une puissante explosion eut lieu devant eux, les obligeant à s’arrêter. Lorsque la fumée se dissipa un bandit se tenait devant eux, brandissant une imposante épée.
Badufron épousseta ses épaules avant de poser son regard sur le nouvel arrivant.
-Le manieur de Kukri, Grin. On dirait qu’elle ne fait pas les choses à moitié. Lança Badufron en souriant. Aller à la prison, je m’occupe de lui, dit il à ses soldats.
Grin esquissa un sourire puis disparu d’un coup. Il réapparu devant le soldat Iop et lui assena un coup d’épée du bas vers le haut, lui lacérant la poitrine et le mettant KO net. Badufron eut tout juste le temps de sortir son épée et de se placer devant le soldat Xelor pour le protéger. L’épée de Grin et celle de Badufron s’entrechoquèrent violement mais le chef de la milice ne bougeât pas.
-Résistant le vieux ! Ricana Grin.
-Dégage de là gamin !
Badufron serra le poing et un énorme bâton de lumière blanchâtre apparu autour avec lequel il assena un violent coup à Grin qui fut projeté en arrière, s’écrasant contre un bâtiment.
-Bien joué chef ! S’écria le soldat Xelor.
Badufron se tourna vers lui et lui lança un sourire rassurant, il perdit ainsi sa concentration et ne senti pas Grin arriver derrière lui. Le bandit lui assena rapidement un coup d’épée, la lame s’enfonça dans le ventre du Féca de quelques centimètres. Par chance Badufron avait réagit vite et avait agrippé le bras de Grin. Mais la seule chose qui le maintenait en vie, c’était le soldat Xelor qui utilisait son sort de ralentissement sur le bandit afin de l’immobiliser dans son mouvement.
Badufron et Grin le savaient : lorsque le Xelor n’aurait plus la force de maintenir son sort, la lame s’enfoncerait d’un coup et transpercerait le chef de la milice.
-On dirait bien que t’es coincé ici le vieux !
-Si Frakacya pensait qu’il suffisait de m’arrêter moi pour réussir, alors elle se trompe lourdement.
-C’est ce que l’on va voir !


Un groupe de bandit avait fini par entrer dans la ville, se déplaçant via les ruelles vides. Ils finirent par arriver devant la prison. L’endroit se trouvait à l’opposé de l’incendie, il n’y avait personnes, aucuns gardes.
-Il est là dedans les gars. Vous avez compris le plan ! Ces enfoirés vont comprendre ce qu’il en coute de s’en prendre aux bandits manchots !
Le groupe de bandit s’élança en direction de la prison mais ils furent rapidement stoppés par une explosion au milieu de la route.
-Il reste des soldats ?!
-C’est Badufron ?
-Impossible, Grin devait le retenir !
-Mais alors c’est qui ? C’est quoi ce…
Une énorme boule verdâtre percuta la tête du bandit qui se retrouva empêtré dans une mélasse visqueuse infecte.
-T’as fini de gueuler ? Balança Izalith qui venait d’apparaitre dans la rue, s’interposant entre les bandits et la prison.
-C’est qui celui la ?! Gronda un bandit. Ce n’est même pas un soldat ! Qu’est ce qu’il fout la ?
Izalith se frappa le front avec la paume de la main puis se mit en garde et s’élança sur le groupe de bandit.
Quelques secondes plus tard, les bandits gisaient tous au sol.
-Sont vraiment en mousse…
Izalith posa alors son regard sur le dernier bandit encore debout. Il ne l’avait pas vu jusqu'à maintenant car c’était un bandit assez petit qui devait lui arriver à la taille. Le bandit en question ne bougeait pas, comme pétrifié de peur. Izalith se pencha alors vers lui et haussa un sourcil.
-Mais t’as 8 ans toi nan ? Je ne vais pas taper un gosse…
Le bandit pencha alors la tête sur le coté et esquissa un sourire. Izalith eut tout juste le temps de bondir en arrière alors que le corps du bandit dégagea une terrible explosion. Le pandawa retomba au sol et se rétabli rapidement, tenant son bras gauche qui avait été amoché par l’explosion. En face de lui réapparu alors le petit bandit intacte, le visage redevenu impassible.
-C’est quoi ce truc ?!
Le bandit ne répondit rien, il se contenta de pencher la tête et de sourire de nouveau.


Zack poussa un cri et se redressa dans son lit, couvert de sueur. Par la fenêtre il pu alors voir l’immense brasier qui consumait le nord d’Astrub.
-Qu’est ce qu’il se passe encore ?!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardians.forumactif.fr
Zack
Meneur
avatar

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/07/2011
Classe : Sacrieur

MessageSujet: Re: [Background] Zack - Arc 1   Sam 18 Aoû - 14:50

Chapitre 3 : Confrontations.
Les flammes avançaient sans que rien ne puisse les arrêter. Les villageois ne pouvaient rien faire à cause des bandits tapis dans l’ombre qui attaquaient quiconque essayait d’éteindre le brasier. Seul les plus courageux essayaient encore d’apporter de l’eau tandis que les gardes faisaient de leur mieux pour les protéger.
Zack arriva alors en courant devant le brasier et sans s’arrêter il fila droit dans les flammes sous les regards stupéfaits des soldats.

Debout au milieu de la fournaise, Zack serrait les dents. La tatouage sur son bras était devenu bleu et ne cessait de s’accroitre, recouvrant de plus en plus de peau.
-C’est un sacrieur ! Éliminez-le ! Gronda un bandit au loin.
Une hachette traversa les airs en sifflant mais avant qu’elle n’ait eut le temps de frapper Zack, elle fut percuter par une balle. Tous les regards se tournèrent alors vers un roublard tenant un pistolet, debout dans la rue, torse nue, vêtu seulement d’un pantalon de pyjama et visiblement essoufflé après avoir couru.
Malgré la douleur Zack esquissa un sourire en voyant le roublard. Le feu avait maintenant bien brulé son épiderme mais le tatouage lui ne disparaissait pas malgré la peau calciné. Quelques secondes plus tard Zack avait atteint sa limite, il était gonflé à bloc.
-Maintenant ! DISSOLUTION !
Le corps de Zack se recouvrit d’une fine pellicule d’eau qui d’un seul coup explosa et dégagea de puissantes vagues d’eau tout autour de lui, éteignant ainsi le feu sur plusieurs mètres.
Le roublard arriva aussitôt à ses cotés, examinant le sacrieur en piteux état.
-Pas mal, t’en as encore en stock des comme ca ?
-Cette technique m’a demandé pas mal d’énergie mais j’en ai encore un peu en réserve, expliqua Zack qui regardait son tatouage qui recouvrait encore bien la moitié de son corps.
-Tant mieux… parce que voila de la compagnie.

En se retournant, Zack pu voir qu’un groupe de bandit étant entré par la porte nord qui n’était maintenant plus en flamme. Devant eux s’étaient dressés les soldats de la milice. Les deux groupes étaient silencieux et attendaient de voir qui ferait le premier pas quand soudain une explosion retenti au loin et se fut le déclic, les deux camps se lancèrent l’un sur l’autre.
-Ca venait d’où ca ?
-La prison ! s’écria Zack.
Le sacrieur amorça un pas pour s’y rendre mais le roublard l’attrapa par le bras et le tira en arrière, lui faisant ainsi esquiver un coup d’épée de la part d’un bandit qui venait d’apparaitre devant eux.
Le roublard et Zack reculèrent de plusieurs pas avant de se mettre en garde.
-Il est rapide ce gros truc… lança le roublard. De toute façon Badufron doit déjà être à la prison. Toi et moi on va devoir tomber cette chose.
Le bandit retira son épée du sol et se redressa de toute sa taille. Il était deux fois plus grand qu’eux et bien plus costaud.
Zack ne perdit pas de temps, il fendit l’air avec son poing, ce dernier se recouvrant d’eau avant de projeter un rayon fait de la même matière qui percuta de plein fouet le bandit. Ce dernier ne bougea pas d’un pouce.
-T’as pas mieux ? Demanda le roublard perplexe.
-Il est vraiment résistant et je viens de finir mes derniers réserves, répondit Zack en pointant du doigt son tatouage qui avait reprit sa couleur et sa taille normale.
-Génial… nan vraiment c’est super comme situation ca…
Zack se jeta alors sur le bandit qui n’avait toujours pas bougé. Il bondit et lui assena un coup de pied en plein visage. Mais à nouveau le bandit ne senti rien, pire encore : il attrapa le pied de Zack et projeta le sacrieur au loin, traversant une maison dans un bruit de fracas. Le bandit brandit alors son épée et se dirigea vers le roublard.
-Oh l’gros, matte un peu ou tu mets les pieds.
Le bandit regarda au sol et vu une petite bille rougeâtre. Le roublard claqua des doigts et la bille augmenta aussitôt de volume pour devenir aussi grosse qu’un tonneau. Elle arborait une tête de mort noire et l’instant d’après elle explosa. La déflagration fut surpuissante et envoya le bandit s’écraser quelques mètres plus loin.
-Hey ouais mon gros ! Personne ne s’en prend à Moushid comme ca !
-Tu parles beaucoup… dit une voix derrière le roublard.
Un bandit se trouvait dans son dos, une longue épée dans les mains prêt à le transpercer avec.
-Adieu pauvre chose…
Le bandit abattu son épée mais Moushid disparu, lançant place à Zack qui bloqua l’arme avec une main avant de lui assener un coup de poing qui dégagea une onde de choc lorsqu’il percuta la mâchoire du bandit, l’envoyant s’écraser un peu plus loin.
Le bandit éclata de rire alors qu’il se relevait.
-C’était limite, pas mal comme coopération petit.
Zack se mit en garde, il pouvait voir du coin de l’œil, l’énorme bandit se relever. La lutte entre les bandits et les soldats de la milice faisait rage. Les choses ne s’arrangeaient pas du tout.


Etalé au sol, les poils couvèrent de suie, Izalith salement amoché peinait à se relever. Il fixait le ciel, essayant de bouger un bras.
Le petit bandit apparu alors à quelques mètres de lui, toujours indemne.
-T’es assez costaud… bon…
Izalith réussi à porter sa main jusqu'à une poche d’où il sorti une fiole rempli d’un liquide dorée.
-Gâcher cette Otomaï Golden Tequila…
Le pandawa bu d’une traite la fiole avant de lâcher un violent rot. Il la jeta ensuite au sol et se releva lentement mais sans difficulté sous le regard vide du petit bandit.
-Et si on passait au niveau suivant ?


Debout sur un toit d’où elle pouvait contempler tout la cité, une ombre menaçante croisait les bras. Autour d’elle se trouvait plusieurs bandits.
-Ils mettent trop de temps !
-Laissez-leur du temps Maitresse. Ils reviendront bientôt avec la carte.
-J’en ai assez ! Ces incapables ne peuvent pas suivre des ordres simples ! Seul Badufron est une véritable menace ! Puisque c’est ainsi alors j’irais moi-même la récupérer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardians.forumactif.fr
Zack
Meneur
avatar

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/07/2011
Classe : Sacrieur

MessageSujet: Re: [Background] Zack - Arc 1   Sam 18 Aoû - 16:17

Chapitre 4 : Victoires et défaites.
Le siège de la ville d’Astrub par le clan des bandits manchots se poursuivait. Alors que Bafudron, le chef de la milice de la cité, était bloqué par l’un des meilleurs bandits du clan. Les miliciens combattaient un groupe ennemis essayant d’entrer par la porte nord, Zack et Moushid affrontaient deux bandits plutôt robustes, enfin Izalith, qui combattait un étrange bandit, faisait office de dernier rempart pour empêcher les bandits d’atteindre la prison pour libérer un des leurs.


Esquivant l’épée de gros bandit, Zack tenta une nouvelle fois de lui assener un coup de poing mais son assaut fut de nouveau inefficace. Il reçut en retour un coup de poing d’une violence inouïe qui le sonna avant de l’envoyer s’écraser au loin.
A peine eut-il atterrit que le bandit à l’épée apparu et lui assena un coup qui lui lacera le ventre suivit d’un coup de pied qui envoya le sacrieur encore plus loin tout en laissant une trainée de sang dans les airs.
-Vas-y écrase l’autre ! Il est trop loin pour le sauver cette fois ! Gronda le bandit à l’épée en direction de son imposant compagnon.
Aussitôt le gros bandit se rua vers Moushid mais c’était sans compter sur les bombes placé par se dernier qui explosèrent au passage du bandit, le clouant sur place, dans un épais nuage de fumée.
Du haut d’un toit, le roublard examinait la scène. Il s’essuya le front : le combat était assez éprouvant, la quantité de bombe que cela lui demandait d’invoquer l’épuisait rapidement.
-J’arrive seulement à immobiliser le gros alors réussir à le vaincre…
Perdu dans ses pensées, Moushid ne vit pas arriver droit sur lui le bandit à l’épée qui l’empala net sur son arme. Le roublard poussa un cri de douleur tandis qu’il fixait son ennemi droit dans les yeux, ce dernier arborant un sourire narquois, voir dément.
-Adieu petite chose… ricana le bandit avant de retirer son épée du corps de Moushid pour l’abattre de nouveau sur lui.
Il fut soudain bloqué dans son mouvement par un fouet noir qui s’enroula autour de son poignet et le tira violament en arrière. Il termina sa course sur le poing de Zack qui lui enfonça quelques cotes.
-Comment ?
La vue à moitié brouillée, il pu voir le corps du sacrieur recouvert par son tatouage qui dégageait une lueur blanche. L’instant d’après une impulsion jaillit du poing de Zack et projeta le bandit qui traversa un mur. Il ressorti aussitôt des décombres, fou de rage.
-Je vais te…
Il vit alors que Zack avait disparu, lorsqu’il comprit c’était trop tard, le pied du sacrieur lui faucha violament le visage dans un craquement sinistre avant de l’envoyer pulvérisé un tas de tonneaux au loin.
A genou sur son toit, Moushid regardait la scène incrédule tout en se tenait la plaie qu’il avait au ventre.
-Je dois pouvoir lui donner un coup de main…
Il attrapa alors son pistolet et le pointa en direction du gros bandit qui s’était enfin relevé. Une détonation retentie et une balle enflammée jaillit du canon filant droit sur le bandit et explosant avec une puissance incroyable mais vidant Moushid de ses dernières forces. Le roublard s’écroula sur le toit tandis que Zack arrivait à toute allure sur le bandit, profitant que ce dernier soit de nouveau sonné. Il lui assena un violent coup de poing qui cette fois fit lâcher un cri au bandit. Fou de rage, il attrapa Zack par le poignet et s’apprêtait à lui assener un coup lorsqu’un énorme jet de flamme illumina le ciel au loin. Zack haussa alors les sourcils, cela ne voulait dire qu’une chose, une chose assez importante pour qu’il ne perdre pas plus de temps ici.
Il posa alors un pied sur la main du bandit qui retenait son poignet puis prenant appui il tira violament, disloquant ainsi son poignet mais sortant de l’étreinte du colosse. Il posa alors sa main encore valide sur le torse du bandit qui fut foudroyé net par des éclairs noirs.
Tandis que le gros bandit s’effondrait, Zack se pencha et prit appui sur ses pieds avant de bondir et de partir a toute vitesse en direction du jet de flamme.


Devant la prison, Izalith bondissait dans tous les sens, essayant de s’éloigner du petit bandit qui explosait à chaque fois qu’il apparaissait devant le pandawa, pour réapparaitre un peu plus loin, indemne juste après.
Le bandit apparu de nouveau devant Izalith mais cette fois le pandawa ne recula pas. Il attrapa la tête de son adversaire.
-Tu ne t’attendais pas à ca hein NABOT ? On dirait que je suis plus rapide que toi. Un bon coup de pied au cul ca réveil ! Et maintenant que tu peux plus sauter à moi de jouer !
Izalith prit alors une grande inspiration et pour la première fois le visage du petit bandit montra de la peur. Le Pandawa crachat alors un puissant jet de flamme qui percuta le bandit de plein fouet, se trouvant à quelques centimètres de la bouche d’Izalith.
Lorsqu’il eut terminé, Izalith examina le bandit qu’il tenait entre ses mains calcinées qu’il n’avait pas retiré pour bien maintenir son ennemi en place. Le petit bandit était pratiquement chaos mais remuait encore. Izalith prit alors une nouvelle inspiration mais il n’eut pas le temps de terminé qu’une vive douleur au ventre lui coupa la respiration et l’arracha du sol pour aller s’écraser contre un bâtiment à coté de la prison. Le bâtiment vola en éclat et Izalith continua sa course en traversant la muraille de la cité pour enfin percuter le sol et roulé sur une bonne centaine de mètres encore avant de finir par s’arrêter, inerte.

Bien loin de la, dans la ruelle ou Izalith se trouvait encore quelques secondes plus tôt, fumait un énorme canon. Sa détentrice le ramena vers sa bouche et souffla dessus avant de jeter un coup d’œil aux bandits inconscient au sol.
-Si faible… je vous tuerais après bande d’incapables. Maintenant ouvrons la porte de cette ridicule prison, dit elle en pointant la prison avec son canon.
Elle s’apprêtait à tirer mais un coup de pied dans son canon dévia le tir qui parti dans le ciel.
Surprise, elle baissa les yeux vers le sol et vit Zack toujours sur boosté, une main au sol, un pied sur le canon. Le sacrieur se redressa et s’apprêtait à frapper son adversaire mais à sa grande surprise, il fut stopper net, elle l’attrapa par le cou et le souleva du sol. Il senti alors sa force s’évanouir et son tatouage disparu aussitôt, redevenant noir au passage.
-Savoir lancer ce minable châtiment ne fait pas pour autant de toi quelqu’un de mon niveau !
-Fraka…cia…, articula difficilement Zack.
-Hors de mon chemin vermine !
Frakacia colla son canon contre le ventre de Zack et pressa la détente.

Zack senti une vive douleur au niveau de son ventre puis plus rien. L’étreinte autour de son coup se relâcha et tout se passa au ralentit : il retomba sur ses pieds puis s’écroula au sol, sa tête heurtant les pavés alors que Frakacia l’enjambait. Dans un dernier souffle, il attrapa la cape de la chef des bandits et perdit connaissance.
Frakacia sentait la rage monter en elle, encore plus qu’auparavant. Alors qu’une vive lumière bleue éclata, elle leva son pied pour l’abattre sur la tête de Zack mais lorsque son pied redescendit, c’est le sol qu’elle percuta et enfonça.
Tournant la tête, elle pu alors voir un peu plus loin une sacrieuse, tenant Zack dans ses bras, le déposer aux cotés d’Izalith contre le mur d’une maison. La sacrieuse soupira tout en regardant les deux amis inconscients. Elle retira alors son sac et le posa a coté d’eux, laissant son solomonk poser dessus. Un petit nomoon sorti alors la tête du bagage, se retrouvant avec le chapeau sur le crane.
-Veille sur eux, dit-elle d’une voix douce.
-Et toi !!! Gronda Frakacia en pointant son canon sur la sacrieuse, Izalith et Zack. Tu te prends pour qui ? Je vais te pulvériser morue ! Te…
Elle n’eut pas le temps de terminer que la sacrieuse se trouvait devant elle, les doigts enfoncés dans le canon qu’elle déviait de sa trajectoire originelle. Dans son autre main elle tenait fermement un sabre Ayassalama dont la lame terminait sa course devant la gorge de Frakacia.
-Ne pointe pas ce truc sur eux, dit elle toujours avec une voix douce.
-T’es qui pouffiasse ? Grogna Frakacia qui ne se laissa pas démonter.
La sacrieuse se mit alors à sourire.
-Kaori et ces deux la j’y tiens, ce sont mes apprentis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardians.forumactif.fr
Zack
Meneur
avatar

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/07/2011
Classe : Sacrieur

MessageSujet: Re: [Background] Zack - Arc 1   Lun 10 Sep - 21:34

Chapitre 5 : Kaory.

Il n’y avait plus aucun bruit dans la rue. Frakacia et Kaori se faisaient face sans dire un mot. La sacrieuse maintenait toujours son épée sous la gorge de la chef des bandits, cette dernière étant folle de rage. Elle poussa alors un grognement et assena à Kaory un violent coup de botte qui la repoussa avec force avant de pointer son canon dans sa direction. La sacrieuse réagit aussitôt, plantant son épée dans le sol et s’en servant d’appui pour frapper Frakacia en plein visage avec ses deux pieds. La chef des bandits fut projeter en arrière mais se rétablit quasiment instantanément avant de tirer sur Kaory.
Le boulet, tirer par l’arme, traversa les airs jusqu'à rencontrer le poing de la sacrieuse. Qui, a l’aide d’un assaut d’une puissance inouïe, pulvérisa le projectile.
Frakacya écarquilla alors les yeux et avant qu'elle n’ait eu le temps de réagir, des liens noirs s’enroulèrent autour de sa taille et l’attirèrent jusqu’à Kaory qui lui assena un coup de tête avant de fendre l’air avec son sabre entaillant Frakacya sur toute la largeur de son torse.

La chef des bandits ne desserra pas les dents, encaissant la douleur. Elle profita alors de sa proximité avec son adversaire pour lui tirer dessus à bout portant.
Le choc fut violent et Kaory reçut le boulet en plein ventre et fut repoussée en arrière sans quitter le sol, ses deux pieds laissant des sillons dans la terre. Lorsqu’elle fut stoppé, elle resta penché, tenant le boulet contre son ventre. Frakacya fronça les sourcils. Personne jusque la n’avait survécu à un coup à bout portant de son arme.
-Tss…
Frakacya claqua alors des doigts et le boulet explosa, dégageant un gigantesque nuage de fumée.
-Et voila comment je règle leur compte au…
Frakacya se stoppa net, les yeux grands ouvert lorsque qu’elle vit son boulet jaillir de la fumée dans sa direction. Elle eut tout juste le temps de l’esquiver, laissant le projectile pulvériser une série de maison au loin.
Kaory ressorti alors de la fumée, le corps recouvert d’un tatouage marron et vert à la fois. Elle se mit en garde et bondit à toute vitesse sur Frakacya. D’un coup de sabre elle fit voler en éclat le canon de la chef des bandits et alors qu’elle s’apprêtait à assener le coup final Frakacya disparu. Kaory fronça aussitôt les sourcils et donna un coup d’épée sur le coté, obligeant ainsi un Sram à sortir de l’ombre en dégainant ses dagues pour bloquer le sabre.
-Votre arrivé n’était pas prévue… marmonna le Sram.
-J’ai failli manquer les festivités, répondit Kaory.
Il y eut un sifflement et une explosion eut lieu dans le ciel. La fumée dégagée par l’explosion prit la forme d’une tête de mort.
-Ce n’est que parti remise.
Kaory voulu assener un nouveau coup de sabre mais le Sram disparu avant. La sacrieuse rangea alors son sabre et se dirigea vers Zack et Izalith.

Dans toute la ville les bandits s’enfuyaient. L’explosion avait sonné l’heure de la retraite.
Grin poussa un soupire alors que son épée était encore enfoncé dans le ventre de Badufron.
-Une autre fois.
Il prit une grande inspiration et retira son épée, brisant le sort du Xelor au passage. Le iop était essoufflé, il n’aurait pas tenu plus longtemps et avant que Badufron ne puisse agir, il disparu. Le Xelor accouru aussitôt auprès de son chef.
-Ils ont du récupérer ce qu’ils voulaient…
-Ils n’ont rien eut du tout.
Le Xelor et Badufron se retournement pour voir une petite silhouette caché sous un énorme chapeau rouge dont seulement deux ailes dépassaient.
-Dame Maehny ! S’écria le Xelor.
Badufron, bien qu’épuisé, se mit alors à sourire.
-J’en déduis que Kaory et Mary sont aussi la...
-Elles s’occupent du reste. Relève-toi Chef des miliciens, nous devons discuter.

Au nord de la cité, les bandits qui essayaient de fuir, étaient toujours aux prises avec les miliciens. Ces derniers furent soudainement entourés par des sphères rougeâtres. L’instant d’après le sol sous les pieds de tout les combattants se mit à briller et d’énormes colonnes de feu en jaillirent, annihilant les bandits et n’ayant pas le moindre effet sur les miliciens.
Assise sur un toit, une fecatte croisait les bras en souriant.
-Ménage terminé.

C’est ainsi que l’assaut des bandits manchots fut repoussé. Quelques instants plus tard le petit matin se levait sur les décombres calcinés de la porte nord mais il n’y avait plus personne.
C’est à la milice que régnait toute l’agitation. Tout le monde était venu voir les 3 guerrières qui avaient permit de repousser l’ennemi. Beaucoup n’en revenaient pas, cela remémoraient des souvenirs à certains, les plus jeunes les découvraient pour la première fois : les 3 premières Guardian’s.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardians.forumactif.fr
Zack
Meneur
avatar

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/07/2011
Classe : Sacrieur

MessageSujet: Re: [Background] Zack - Arc 1   Mer 7 Nov - 1:57

Chapitre 6 : Réunion Stratégique.

Kaory, Maehny, Mary et Badufron étaient assis autour de la table de la salle de réunion de la milice. Adossés contre un mur derrière les trois femmes se trouvaient Izalith et Zack remit sur pied. En face, derrière Badufron, se trouvaient trois soldats au garde-à-vous.
-Alors… maintenant que nous sommes installés. De quoi devons nous parler ? Demanda Badufron.
Maehny désigna alors du doigt la carte qui se trouvait sur la table.
-C’était dans les affaires du bandit que vous avez capturé.
Badufron se frotta la nuque tout en acquiesçant.
-Oui… c’est une carte… et ?
-Depuis plusieurs mois nous enquêtons sur les agissements des bandits dans le monde des douzes. Nous avons eut vent que quelque chose se trame et que de nombreux groupes de bandit, jusqu’alors ennemis, sont entrain de s’allier afin d’atteindre un objectif commun. Nous n’avons rien vu de tel depuis très longtemps.
-Frakacya s’alliant à des gens qui ne sont pas sous ses ordres ?
Demanda Badufron en rigolant.
-Elle n’est qu’un pion. Ceux qui rassemblent les bandits sont beaucoup plus dangereux.
-Ceux qui rassemble les bandits?

Mary prit alors la parole. Comparé à Maehny qui était très posée, sage et calme, la Fecatte avait un ton plus énergique.
-Nous n’en savons pas beaucoup mais nous avons découvert que les clans de bandits sont tous en contact avec un groupe de personne qui ne serait lié à aucune nation ou mouvement connu. Nous ne savons rien de ce groupe si ce n’est qu’il est très dangereux.
-Nous avons perdu l’un des notre en enquêtant sur eux. C’est une motivation supplémentaire pour découvrir ce qu’il trame.
-Quoi qu’il en soit
, coupa Kaory, cette carte indique l’emplacement de plusieurs repères.
Badufron posa les yeux sur la carte qui n’était rien d’autre qu’une simple carte du monde sans la moindre inscription dessus. Maehny esquissa un sourire en voyant la stupeur du chef des miliciens.
-Aux yeux de tous c’est une simple carte mais si l’on arrive à passer outre la magie qui entoure cette carte alors on peut voir les informations qu’elle recèle. Cela demande un certain savoir que pour l’instant seul Kaory et moi semblont avoir.
Badufron opina puis croisa les bras.
-Et donc… quelle est la suite de tout cela ?
-Guardian’s n’est pas en mesure d’être partout à la fois. C’est pourquoi nous demandons votre aide pour prendre d’assaut simultanément tous les repères présent sur la carte. Il nous faut capturer au moins l’une des personnes qui fait partie de cette mystérieuse organisation.

Badufron resta muet, réfléchissant avant de répondre. Maehny était une Eniripsa doté d’une grande sagesse, il n’avait jamais regretté de s’être fier à ses conseils. De plus Guardian’s était une guilde appréciée qui, même si elle avait des méthodes assez spéciales, restait une valeur sure.
-Bien… Astrub ne compte pas énormément de troupe mais je dois pouvoirs vous aider. A l’exception d’un groupe, je dois pouvoir réunir tout le monde.
-Et pourquoi un groupe ne peut pas venir ?
Demanda Mary instantanément.
-Ils sont assez loin, dans une zone assez dangereuse…
-Dangereuse comment ?
Demanda Kaory.
-Euh… Les landes de Sidomotes, répondit Badufron.
-Et y a-t-il des éléments de valeurs là bas ?
Badufron resta pensif pendant plusieurs secondes puis son visage s’illumina d’un sourire satisfait.
-Il y a bien une personne… Quelqu’un d’assez…spécial… Il pourrait effectivement nous apporter une aide assez utile.
-Izalith et Zack iront donc le chercher.

-OUAIS ! déclara Izalith en leva le poing.
Tout le monde se retourna alors vers lui, Zack y compris qui fixait son compagnon avec une surprise non dissimulé.
Kaory et Maehny esquissèrent alors un sourire. Elles avaient toutes les deux compris que le pandawa ne tenait pas à rester sur une défaite et qu’il voulait montrer de quoi il était capable.
Tout le monde fut ainsi mis d’accord : Les Guardian’s, alliés aux mercenaires d’Astrub, iraient prendre d’assaut les différents repère de l’organisation inconnu tandis que Izalith et Zack iraient chercher le groupe de mercenaire en mission dans les landes afin de rejoindre l’un des camps ennemis après.


Devant la porté d’entrée Sur du village, Izalith et Zack faisaient face à Kaory et Maehny. Ils avaient tous les deux leurs bagages, prêt pour partir en direction des landes, dans un voyage aussi long que dangereux.
-Donc on retrouve les mercenaires et ensuite on se dirige vers l’endroit que vous avez indiqué sur notre carte ? Demanda Izalith.
-C’est surtout l’un d’entre eux qu’il est important de ramener avec vous.
Zack fronça les sourcils, il avait écouté tout le briefing de Kaory et Maehny mais il semblait toujours perplexe. Ceci n’échappa pas à son mentor. La sacrieuse se tourna alors vers lui afin de lui demander ce qui le tracassait.
-Ce ne serait pas mieux d’attaquer directement le repère plutôt que d’aller chercher ce…type ?
-Badufron sait de quoi son capable ses hommes. Il ne les recrute pas à la légère. C’est vrai que d’apres lui c’est un cas spécial. Un type au caractère particulier… mais si Badufron pense qu’il peut être un atout alors il faut lui faire confiance.

Zack croisa les bras.
-J’espère qu’il est vraiment si fort que ca… Cela ne va pas être simple de rejoindre son groupe… Il va vraiment falloir qu’il nous apporte une aide importante ce Rigald…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardians.forumactif.fr
Zack
Meneur
avatar

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/07/2011
Classe : Sacrieur

MessageSujet: Re: [Background] Zack - Arc 1   Sam 17 Nov - 16:41

Chapitre 7 : Malédiction.

Izalith et Zack avaient pris la route depuis plusieurs heures, quittant Astrub pour rejoindre le camp des miliciens installé dans les landes de Sidimotes. Ils faisaient pour l’instant route vers les plaines de Cania.
-RAAAAH ! Ils auraient pus nous laisser prendre le zaap, gronda Izalith qui marchait devant.
-Ils s’en servaient pour amener de quoi reconstruire les bâtiments détruits. D’après Kaory il va rester activé plusieurs jours non-stop. Le désactivé juste pour nous ralentirait les réparations.
-Ouais… c’est vraiment plus logique de nous envoyer à pieds jusque dans le…

Izalith et Zack s’étaient arrêtés : devant eux se tenait un cochon de lait qui les fixait droit dans les yeux. Ce genre de monstre avait pour habitude de se balader en groupe et jamais seul.
-Un peu d’action ! S’écria Izalith.
Il s’élança vers le cochon de lait qui écarquilla grand ses yeux avant de se jeter sur le coté pour esquiver un poing enflammé de la part du pandawa.
-Il est malin le fourbe !
Izalith se rua de nouveau sur son adversaire, essayant de le frapper mais le cochon de lait, plus par chance que par habileté, réussissait à esquiver tous les coups. Il brandit soudain son arc et à ce moment Zack remarqua que le regard vide du monstre était devenu plus assuré, voir même dangereux.
-Izalith bouge de la !
Izalith haussa un sourcil mais trop tard, la flèche était partie et filait droit sur lui. Zack réagit aussitôt : il activa son châtiment agile et bondit sur le cochon de lait avec une vitesse hallucinante avant de lui assener un puissant coup de pied en plein ventre qui projeta le monstre au loin, lâchant son arc au passage.
La flèche tirée par le cochon de lait se stoppa net dans les airs à quelques centimètres du visage d’Izalith puis disparu d’un coup. Le pandawa explosa alors de rage :
-Je vais le défoncer ce cochon de mes deux !!!
-Ce n’est pas un cochon de lait… répondit Zack en pointant du doigt le corps le corps inerte d’une cratte à l’endroit ou se trouvait le cochon de lait quelques secondes plus tôt.
Zack s’approcha alors d’elle puis la posa sur son épaule.
-Il y a un petit village un peu plus loin, il devrait bien avoir un médecin…. TOUCHE PAS A CA !
Izalith s’était stoppé, il allait ramasser l’arc.
-C’est une arme maudite. Kaory m’en a parlé : c’est cette arme qui l’a changé en monstre.
-Une arme maudite ? Génial !
Izalith attrapa l’arc sous le regard blasé de Zack qui le vit se changer en cochon de lait. Le monstre vint alors se poser au coté de son compagnon puis lui lança un sourire avant de reprendre la marche.
Zack soupira puis lui emboita le pas.


Tandis qu’ils marchaient, Izalith ne cessait de tirer sur tout ce qu’il trouvait tout en grouinant à haute voix. Des deux camarades il était le plus téméraire et cela leur avait déjà joué pas mal de tours mais quelques soit les ennuis, il ne s’était jamais enfui.
Un cri d’Izalith ressorti Zack de ses pensées : Le pandawa-cochon de lait pointait un village au loin avec sa patte.
-Serait temps que tu lâches se truc…
Izalith fit non de la tête puis continua à avancer en bombant le torse mais soudain il plissa les yeux avant de se retourner vers Zack en agitant les bras dans tous les sens et en grouinant.
-Je comprends rien à ce que tu racontes !
Izalith entreprit alors de lui mimer ce qu’il lui expliquait :
-Un…pot… des pots… Hein ? Casser ? Mais lâche se fichu arc et parle !...Des pots cassés ?
Izalith se frappa le front avec sa patte.
-Des porkass ? Au village ?
Le regard d’Izalith s’illumina alors qu’il leva le pouce en signe d’approbation.
Le corps de Zack se recouvrit de son tatouage vert, il agrippa Izalith par son pagne et entama une course à toute vitesse en direction du village. Plus ils se rapprochaient, plus ils pouvaient entendre le bruit des armes, les cris des villageois et le hurlement des monstres qui saccageaient tout.*


Lorsqu’ils furent à porter, Izalith, toujours tenu par Zack, commença à décocher des flèches.
Le sacrieur et le cochon de lait croisèrent alors leur regard et acquiescèrent d’un commun accord. Zack s’arrêta aussitôt, posa la cratte au sol puis d’un assaut léger, il la fit rouler sur le sol jusque derrière un muret. Il lança alors Izalith dans les airs et lui mit un violent coup de pied qui projeta son compagnon droit sur un porkass cavalier qui fut fauché, laissant Izalith sur la monture.
Le sacrieur analysa rapidement la situation : c’était un petit village, il n’y avait aucun combattant pour le défendre.
Changeant de tatouage, Zack activa son châtiment forcé qui colora son tatouage en marron. Il bondit aussitôt sur le porkass le plus proche et lui mit un coup de pied qui l’envoya au loin.
Rapidement les porkass se rendirent compte de l’arrivé de deux ennemis : un sacrieur et un cochon de lait chevauchant une de leur monture et tirant de tous les cotés.
Le chef des assaillants, un porkass bien plus costaud que les autres poussa alors un grondement qui fit trembler tout le village et aussitôt la horde de porkass se rua sur Zack et Izalith, toujours sur sa monture, qui s’étaient réuni au centre du village.
-Toujours sur que tu ne veux pas lâcher l’arc ?
Izalith poussa un grognement.
-On a déjà vu pire…
Izalith poussa un nouveau grognement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardians.forumactif.fr
Zack
Meneur
avatar

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/07/2011
Classe : Sacrieur

MessageSujet: Re: [Background] Zack - Arc 1   Sam 24 Nov - 4:08

Chapitre 8 : La Cratte.

Izalith, sous forme de cochon de lait chevauchant un porkass, et Zack étaient encerclés par un groupe de porkass qui étaient en train de piller un village de la plaine de Cania. Les deux compagnons se tenaient prêt à agir tandis que la masse d’assaillant leur fonçait dessus. Il y avait énormément de porkass mais il en fallait plus pour décourager les deux aventuriers.
-Comme sur Moon ? Declara Zack.
Izalith répondit par un cri d’approbation.
Aussitôt le pandawa cochon de lait sauta dans les airs avec sa monture avant de retomber sur les épaules du sacrieur. Ce dernier mit tandis alors ses deux mains vers la gauche et commença à projeter une série d’assaut à toute vitesse tout en soutenant Izalith et sa monture. Ils se mirent alors tourner sur eux même à toute vitesse tandis qu’Izalith décochait un nombre incalculable de flèche qui transpercèrent tout les ennemis qui les attaquaient en première ligne. C’était une véritable tourelle pivotante qui crachait une salve de flèche meurtrière. Les porkass tombaient les uns après les autres.
Ceci dura durant de longue secondes jusqu'à ce que Zack finisse par ralentir. Tourné ainsi finissait par complètement le désorienté et il n’eut plus les capacités pour se concentrer et lancer ses assauts. Au contraire Izalith, qui était sur les épaules de la monture qui était elle-même sur les épaules de Zack, était encore en pleine possession de ses facultés. Il ordonna aussitôt à sa monture de bondir en direction du chef des porkass qui était l’une de rares bestioles encore debout.

Le chef des monstres regarda arriver le cochon de lait à dos de monture. Il fit jaillir un jet de fumée de ses naseaux puis tendit son poing en arrière.
Izalith et lui poussèrent un cri puis le cochon de lait reçut un violent coup de poing qui l’éjecta en arrière, roulant sur le sol et lâchant l’arc au passage avant de reprendre sa forme normale de pandawa. Il se redressa aux cotés du Sacrieur en tenant son épaule gauche qui était pas mal amoché. D’un regard il put voir Zack encore sonné mais surtout la vague de porkass encore vivant qui leur fonçait dessus.
-Zack, c’est le moment de claquer ton châtiment !
-…Te…tete…qui….touuu…rne…. bredouilla difficilement Zack.
-Mec… dépêche toi !
Izalith comprit que son ami avait tout donné dans leur précédente action. Fronçant alors les sourcils il frappa alors ses poings l’un contre l’autre dégageant ainsi une puissante vague d’énergie qui se mit à recouvrir tout son corps.
-Désolé vieux, cette fois ci c’est moi qui vais devoir prendre les choses en main…
La vague de cochon de lait était arrivé sur eux, lorsqu’Izalith s’apprêtait à lancer son sort mais son attention fut retenue par une flèche qui passait droit devant lui avant de s’arrêter en plein milieu de la zone sur laquelle les porkass allaient s’écraser pour le massacrer lui et Zack. La flèche se mit alors à briller d’un puissant éclat et il s’en dégagea une explosion surpuissante qui souffla tous les monstres au loin. Izalith, qui tenait Zack sur son épaule, avait bondit en arrière à temps. L’explosion se contenta de le souffler sans lui infliger de blessure.

Il retomba alors lourdement sur le sol et tourna aussitôt son regard vers la direction d’où venait la flèche. Il reconnu aussitôt la Cra que Zack avait transporté sur son dos.
La jeune femme avait reprit ses esprits et tenait un arc dirigé vers les porkass encore vivant, qui s’étaient aussi stoppé, attendant les ordres de leur chef.
La Cratte souffla alors l’un de ses mèches de cheveux et fixa Izalith avec un regard noir :
-Mon arc ! Ou est-il ??!!
Le pandawa se redressa, un peu étourdit mais en bon état.
-On t’a sauvé de la malédiction ! C’est mon arc maintenant ! Gronda Izalith.
-RAAAH Il m’a couté super cher ! Rend moi mon arc ! Hurlât la Cratte.
-On s’occupera de cette babiole plus tard… coupa Zack qui venait de se relever.
Le Sacrieur s’était redresser et faisait face au chef des porkass qui se trouvait un peu plus loin. Aussitôt Izalith se mit en garde et la cratte vint se ranger à leur coté.
-Vous allez avoir besoin d’aide ! De mon aide ! Déclara t-elle.
-Ton aide est la bienve…
-Une seconde ! Ca vous coutera des kamas ! Vous êtes riches ?
Izalith se retourna alors vers la cratte.
-Non mais tu crois que c’est le moment espèce de…
-J’suis la Cratte la plus forte de Cania ! Des cochons fucking bizarre comme ca j’en tue tous les jours !
Le chef des porkass poussa alors un grondement qui fit trembler tout le village. Izalith et la Cratte arrêtèrent aussitôt de se chamailler pour se re-concentrer sur leur adversaire.
-Izalith va falloir que tu m’aides à lui porter à coup fatal. Mais… on va avoir besoin de toi la cratte pour le distraire.
-Okey ! Mais m’appelle pas la « Cratte » j’aime pas. Je m’appelle Shyraphine.
-Encore un nom à… commença Izalith avant de se taire devant le regard de Zack.
-Si on pulvérise se gros truc, on devient les sauveurs de ce village, declara Zack tout en activant son châtiment forcé.
-Ce serait opé ! Enchaina Izalith en faisant craquer ses doigts.
-Pas l’temps de niaiser ! Conclu Shyraphine en armant son arc.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardians.forumactif.fr
Zack
Meneur
avatar

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/07/2011
Classe : Sacrieur

MessageSujet: Re: [Background] Zack - Arc 1   Ven 30 Nov - 3:56

Plus long cette fois car plus important, les prochains seront plus court promis. Si la couleur de Shyra viol votre rétine faite le moi savoir.

Chapitre 9 : Stratégie d'équipe.

Zack frappa ses poings et activa son châtiment forcé ainsi que son châtiment agile, donnant ainsi deux couleurs à son tatouage. De son côté Izalith sorti une fiole de sa poche et en ingurgita aussitôt le contenu.
-Combien de temps tu peux occuper ce truc, Shyraphine ? Demanda Zack.
La cratte haussa un sourcil, jaugea du regard le chef des porkass. Elle esquissa alors un sourire.
-Suffit de me dire le temps qu’il vous faut.
-5 minutes. Tu peux faire ça ?
Shyraphine acquiesça, fit apparaitre son arc et s’élança aussitôt en direction des porkass et de leur chef, décochant des salves de flèches meurtrières.

-Et maintenant ? Demanda Izalith.
Zack examinait la scène : Shyraphine était aux prises avec les porkass et de par la violence de ses attaques elle avait attiré toute leur attention. Elle était effectivement doué mais pas assez pour affronter toute cette horde de monstre.
-Ton breuvage fait effet ?
-Hey, minute la Golden Tequila se savoure, y’a que comme ça qu’elle délivre toute sa puissance. Sinon…eh bé… euh…
Izalith secoua la tête puis acquiesça.
-C’est bon. Accroche-toi.


De son côté Shyraphine affrontait les porkass, esquivant les attaques avec une aisance incroyable et décochant des flèches avec rapidité et précision. Elle comptait le temps écoulé dans sa tête attendant de voir ce qu’allait faire ces deux compagnons d’infortune. C’est alors qu’elle vit l’arc maudit au sol un peu plus loin. Ce moment d’égarement lui valut de ne pas voir arriver un fléau de porkass qui la frappa en pleine poitrine lui coupant net le souffle. Elle posa un genou au sol tandis que le chef des porkass avançait ver elle, une énorme épée dans la main. Il s’arrêta devant elle, la dominant de toute sa masse. Shyraphine voulu se redresser mais un nouveau coup de fléau la cloua au sol. Puis un autre et enfin un dernier qui la laissa inerte, le visage dans la poussière alors que le chef brandissait son épée en l’air. Tous les porkass s’étaient rassemblé autour de leur chef pour le regarder assener le coup fatal.
-Tss… so easy !
La cratte se redressa aussitôt avant de tirer une flèche noire en direction du l’amas de porkass. La flèche explosa créant un nuage de fumée noir devant les yeux de tous les monstres qui se retrouvèrent ainsi aveuglés. Shyraphine pointa alors son arc sur le chef qui battait l’air avec son arme, essayant de viser la cratte sans succès. Elle le cribla de plusieurs flèches magiques qui restèrent plantées dans son torse. Puis elle banda son arc et garda la position, accumulant son énergie pour créer une flèche qui dégageait une puissante lumière blanche.
-Mange ca mon gros !
Elle décocha la flèche qui dégagea une puissante onde de choc lorsqu’elle quitta sa main pour filer droit sur le chef porkass avant d’exploser contre lui, faisant exploser à leur tour toutes les autres flèches plantées dans le monstre. L’explosion globale qui en résultat fut terrible et souleva un épais nuage de poussière.

Mais à la surprise de la cratte, un rire gras et mauvais jaillit de la fumée suivit d’un sifflement et l’énorme épée du chef porkass sortie de la fumée, traversant les airs à toute vitesse en direction de Shyraphine. Sous le coup de la surprise elle n’eut pas beaucoup de temps pour réagir et sauta en avant, passant par-dessus la lame avant de retomber sur le sol, se retournant aussitôt pour voir la lame pulvériser une maison.
-Quelle force…
Un frisson lui parcouru alors la nuque lorsqu’elle senti l’énorme masse du chef porkass jaillir à son tour de la fumée. La cratte roula sur le sol, esquivant ainsi un coup de poing. Elle fit apparaitre son arc et voulu décocher un flèche mais le chef la prit de vitesse et abattit son énorme main sur elle, l’obligeant à stopper son attaque pour reculer. C’est alors qu’elle croisa le regard du monstre, un regard empli d’une haine bestiale qui la fit trembler. La créature poussa alors un cri horrible qui secoua le village, un rugissement monstrueux qui sonna la jeune cratte et la laissa figer sur place. Sous le coup de la terreur elle serra les poings jusqu'à ce que ses ongles transpercer ses paumes.
Le chef porkass leva alors son main dans les airs, prêt à écraser Shyraphine de toute sa force et alors qu’il amorça son coup, un gros bruit retenti et une masse noirâtre le percuta de plein fouet en pleine tête.
Izalith, figé dans les airs, son poing fièrement enfoncé dans la joue du porkass, émit alors un rire diabolique.
-Pandashot numero #2 !
Shyraphine écarquilla alors les yeux, elle n’y croyait pas mais les pieds du chef porkass commençaient à se décoller du sol. Malgré son gabarit qui ne faisait pas la moitié de celui du monstre, Izalith lui avait assené un coup qui était en train soulever l’énorme masse. Quelques secondes tard le porkass fut projeté en arrière avec une force inouïe tandis qu’Izalith retombait au sol, titubant.

Le monstre traversa le village, percutant plusieurs de ses soldats en même temps pour finir sa course contre un bâtiment qu’il pulvérisa.
-YIHAAAAAAAAA ! Hurla le pandawa en levant les bras au ciel.
De son côté le monstre s’était redressé, hors de lui.
-T’en veux encore ? AZY RAMENE TOI !
Le porkass bondit alors d’un coup à toute vitesse, se ruant sur Izalith.
-Il faut qu’on bouge d’ici ! s’écria Shyraphine toujours affolée.
-T’inquiète pas, répondit Izalith sans détourner son regard du monstre qui leur fonçait dessus.
Shyraphine voulu répondre mais rien ne sorti de sa bouche. La façon dont Izalith avait dit cela l’avait calmé net.
-On change de position ! Par la grosse !
Izalith attrapa Shyraphine par le bras et la colla contre lui.
-Prends une grande inspiration !
Shyraphine aussi les sourcils alors que tout autour d’eux devint noir l’espace d’un instant. Lorsque le décor réapparu elle tomba en arrière. Elle comprit aussitôt qu’ils n’étaient plus au même endroit.
-Zack s’occupe du reste, je pense qu’il a assez prit pour lui infliger un sacrée punition.
Au même instant un peu plus loin un éclair noir déchira le ciel dans un bruit assourdissant puis le bruit d’une masse s’écroulant sur le sol se fit entendre avant de laisser place au calme plat.
Shyraphine se releva aussitôt et put voir le chef des porkass au sol, visiblement mort. Devant lui se tenait Zack dont le bras droit était encore parcouru d’éclairs noirs, tandis que son tatouage blanc rétrécissait petit à petit pour reprendre sa couleur et sa forme originelle.
Elle se tourna alors vers Izalith.
-Mais vous êtes qui ?!
-Des Guardian’s.
-Des… Guardian’s… ? C’est quoi ce truc ? Vous protégez les gens ?
Izalith se mit alors à sourire avant de sortir une bouteille de sa sacoche et de boire une grande gorgée.
-On protège ce que l’on veut ! Chacun ses motivations, l’important c’est d’être prêt à tout sacrifier pour ce que l’on tient à garder que se soit un personne, un but, un idéal, une valeur... Si cet idiot de Zack n’était pas là, je ne serais pas venu me fatiguer pour ce village. Je suis un futur Dieu ! Pas un bon samaritain !
Izalith avait dit cela avec beaucoup de sérieux. Si bien que Shyraphine ne savait pas comment interpréter ce qu’il venait de lui dire. Mais sa réflexion fut coupée par Zack qui venait de les rejoindre.
-On y va, dit-il à Izalith.
Le pandawa acquiesça, réajusta sa sacoche, puis suivi Zack qui quittait le village sous le regard de la cratte.
-Vous ne restez pas ? On est les sauveurs du village ! Ils vont nous donner des sous ! HEY ! REVENEZ !
Zack et Izalith lui firent un signe de main sans se retourner tout en continuant de marcher.



Les deux compagnons marchaient le long de la route de Cania sous le soleil couchant. Le pandawa ouvrant toujours la marche, suivi du sacrieur qui avançait mains dans les poches.
-Le pandashot numéro #2 mériterait quelques réglages.
-Je ne m’attendais pas à celui-là…
-Ouais, j’ai voulu en sortir un que je n’utilise pas souvent. Faut dire que j’étais chaud !
-Tu m’étonnes après avoir tiré des flèches pendant plusieurs heures.
-Hey ! Parles pas de mon super arc comme ça, c’est dégueulasse ! Je l’ai oublié sur place !
-Celui-là ?
Izalith et Zack se retournent aussitôt pour découvrir Shyraphine, chevauchant un sanglier des plaines. Tenant l’arc maudit par une extrémité.
-Pourquoi t’es pas un cochon ! Et pourquoi tu chevauches un cochon !
-Si on ne tiens pas l’arc par sa poignée alors on n’est pas transformé. Quant au sanglier, c’est lui qui m’a permis de vous retrouver !
Shyraphine descendit alors de sa monture qui se jeta alors sur Izalith et se mit à lui lécher le visage.
-C’est celui qu’il a chevauché ?
-Ouaip ! Il était seul à tourner autour du village après le combat. Quand il m’a vu avec l’arc, il la renifler puis il à filer à toute vitesse. Je me suis dit qu’en le suivant je vous retrouverais.
-Et pourquoi faire ça ?
Shyraphine désigna alors les sacoches sur le dos de la monture qui débordaient d’objets.
-Vous êtes un super moyen de se faire de l’argent.
-HEY ! Tu crois que tu vas nous suivre pour nous utiliser ?! S’écria Izalith qui s’était relevé.
-C’est moi qui suis full cool de faire ça ! Cania est pleine de dangers ! Vous êtes fort mais trop mouuuu ! Il vous faut un moment pour combattre à fond ! Alors que moi je suis full doué et que je suis opérationnelle tout de suite !
Zack se mit à sourire car elle avait raison.
-Et donc tu proposes quoi ?
-Vous êtes des guardmachin, j’ai rien pigé à votre truc et ça ne m’intéresse pas du tout mais visiblement faire fortune ce n’est pas votre truc, alors je vais faire un bout de route avec vous. Je vous aide en cas de problème et en échange moi je récupère TOUT les kamas !
Izalith se frappa alors le front, se tourna vers le sanglier et lui lança un regard blasé.
-Regarde comment ce mec va accepter sans rien dire.
-Ok, répondit Zack tout en serrant la main de Shyraphine.
-Tu vas vite apprendre que c’est ce type qui nous met 99% du temps dans les embrouilles, continua Izalith à l’attention du sanglier.
Shyraphine eut un petit rire lorsqu’elle vit Izalith reprendre la marche, tout en posant son bras autour des épaules du sanglier et en lui parlant. Elle se tourna alors vers Zack.
-Vous êtes un sacré duo.
-Lui c’est Izalith et moi Zack. Tu sais déjà pour notre guilde, des questions ?
-Haha ! Je sais pour lui, ce qu’il protège, son but, mais toi c’est quoi ?
Zack esquissa un sourire, puis se retourna pour reprendre sa marche.
-Bienvenue dans le groupe Shyraphine.
La cratte eut alors un large sourire, elle venait de rencontrer deux personnes bien étranges et cela l’emplissait de joie. Elle se mit alors elle aussi à marcher pour rattraper Zack.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardians.forumactif.fr
Zack
Meneur
avatar

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/07/2011
Classe : Sacrieur

MessageSujet: Re: [Background] Zack - Arc 1   Sam 8 Déc - 18:33

Chapitre 10 : Le vieux de la vieille.

Izalith, Shyraphine, Zack et le sanglier, baptisé Pioline par Izalith, avaient marché pendant plusieurs jours dans les plaines de Cania avant d’atteindre un petit village qui se trouvait aux pieds des montagnes.
Depuis le combat contre les porkass, ils avaient affronté de nombreux monstres ou bandits de passage et l’attirail que transportait Pioline avait triplé de volume, tout ça au plus grand bonheur de la jeune Cratte qui se frottait les mains sans prêter gare aux piques assassines d’Izalith quant à sa cupidité enutrofienne.

A peine eut-ils franchi la porte du village qu’une voix les interpella :
-Hey les jeunes !
Zack et Izalith se tournèrent aussitôt en souriant, ayant reconnu une voix familière. Un enutrof s’approchait d’eux tout sourire.
-Maitre Kain ! S’exclama Zack.
-Ouais, le vieux ! Enchaina Izalith.
-Hahahaha toujours aussi drôle vous deux.
L’Enutrof s’arrêta lorsque ses yeux se posèrent sur Shyraphine qui lui adressa un sourire.
-Maitre Kain, voici Shyraphine, elle nous accompagne. Elle nous à donner un coup de main pour éliminer des monstres qui attaquaient un village.
-Ohoh voilà une fort gentille personne, ravi de voir qu’ils voyagent avec quelqu’un comme vous, dit l’enutrof à la cratte.
-Qu’est-ce que vous faites ici ? Vous êtes un Guardian’s vous aussi ? Demanda brutalement Shyraphine.
L’Enutrof semblait ravi, c’était comme si elle venait de lui faire un compliment.
-Un Guardian’s ? Je suis l’un des piliers de cette guilde ! Que dis-je un pilastre même ! Je suis le doyen de cette troupe ! Le plus puissant de tous !
Shyraphine sourit, un peu gênée, elle avait du mal à imaginer comme un vieil homme comme lui pouvait être aussi puissant qu’il le prétendait, surtout après avoir vu Zack et Izalith à l’action. Mais vu qu’ils n’étaient que deux apprentis de la guilde, il devait bien y avoir des gens encore plus fort qu’eux… de là à penser que cet enutrof était aussi puissant…
-En tout cas je me dirige vers Amakna sur ordre de Kaory, notre meneuse, dit-il à Shyraphine. Mais c’est rare que je retrouve ses deux idiots ! Allons fêter cela !
Zack et Izalith faillirent avoir une attaque. Tous les deux se souvenait des derniers verres qu’ils avaient pris avec l’enutrof et où ils avaient failli y laisser leur peau. Même le pandawa en tremblait encore.
-Non non ! On a une mission ! S’écria Zack.
-Ouais ! Pas le temps pour boire !
Kain tourna la tête dans leur direction et leur lança un regard noir des plus terrifiants qui obligea les deux compagnons à le suivre avec Shyraphine jusqu'à la taverne la plus proche.


-Aller ! Cul sec !
Zack et Izalith fixaient leurs verres qui contenaient surement l’alcool le plus fort de la taverne, mélangé à un ingrédient secret de Kain qui se baladait toujours avec dans son sac. Le tout donnait une mixture fumante dégageant de puissants relents d’alcool.
-AH ! Délicieux ! S’exclama Shyraphine en reposant son verre vide.
Izalith et Zack écarquillèrent les yeux.
-La pauvre folle ! Pensa Zack.
-Elle va mourir ! Oh mon di… je m’en fou en fait…
Les deux compagnons burent alors d’une traite leur verre. Zack devint tout pâle et Izalith s’effondra en arrière sous les rires de Kain et Shyraphine.
-Ah les jeunes, pas très robuste ! Dit l’Enutrof en réservant tout le monde.
-Vous avez l’air d’être une drôle de guilde…
Kain esquissa un sourire tout en frottant sa vieille barbe alors que de l’autre côté de la table Zack et Izalith buvaient leur second verre qui eut raison d’eux.

L’enutrof et la cratte discutèrent pendant un moment, enchainant les verres.
-Guardian’s est née suite à une divergence d’opinion entre deux fondateurs d’une même guilde. L’un voulait la gloire et l’autre avait des envies plus modestes. La guilde c'est scindée en deux et plusieurs des membres ont suivi celui qui préférait le calme et c’est ainsi qu’est née Guardian’s.
-Une guilde calme ? Pourquoi faire une guilde si c’est pour s’ennuyer ?
-Ohohoh, on ne s’ennuie pas crois-moi. Ne pas se mettre en avant ne veut pas dire que nous ne faisons rien. Nous le faisons seulement de manière plus… discrète. Il n’empêche que plusieurs d’entre nous sont assez connus ! Déclara Kain la tête haute.
Devant la mine incrédule de Shyraphine, Kain éclata de rire.
-C’est assez difficile à comprendre vu le monde dans lequel on se trouve. Certaines guildes sont surmédiatisés alors que d’autres naissent et meurent dans l’indifférence. Mais tout ça est en train de changer.
Kain avait été beaucoup plus sérieux en prononçant sa dernière phrase. Il sorti alors quelques kamas de sa poches et les posa sur la table avant de se lever.
-Dit leur que j’ai été content de les revoir. Prends soin d’eux, ils sont idiots mais ils ont bon fond.
-Okey Mr Kain !
L’enutrof la salua puis quitta la taverne.

Dehors la nuit était tombé lorsque Shyraphine sorti de la taverne en trainant Zack et Izalith derrière elle. Elle fut rejointe par Pioline qui l’attendait devant le bâtiment. Les deux garçons furent mit sur le dos du sanglier et le groupe se dirigea vers l’auberge la plus proche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardians.forumactif.fr
Zack
Meneur
avatar

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/07/2011
Classe : Sacrieur

MessageSujet: Re: [Background] Zack - Arc 1   Dim 9 Déc - 2:23

Chapitre 11 : Amis et Ennemis partie 1.
Zack se réveilla en sursaut, le front couvert de sueur. Regardant autour de lui il put voir Izalith sur un lit un peu plus loin et Pioline sur le tapis au centre de la pièce, tous les deux profondément endormis.
Le sacrieur se leva et quitta la chambre, il traversa un couloir et se retrouva à l’extérieur dans un petit jardin aménagé derrière l’auberge.
Il faisait plutôt bon et l’air frais faisait du bien après la désagréable sensation laissé par l’alcool de Kain.
Le sacrieur s’étira tout en baillant, profitant des rayons du soleil. Izalith et lui n’avaient pas souvent l’occasion de prendre un peu de repos. Le groupe avait marché sans se reposer depuis leur départ du village attaqué par les porkass. La route de Cania était assez dangereuse surtout pour des personnes de leur niveau. Ils arrivaient à se débrouiller mais chaque combat les forçait à donner le maximum si bien qu’ils utilisaient leurs plus puissants atouts à chaque fois. Pour Izalith cela consistait à boire différente boissons exotiques et la seule chose à craindre était la pénurie de celle-ci mais pour Zack c’était diffèrent. Chaque utilisation de son châtiment blanc l’usait petit à petit, il se sentait de plus en plus fatigué. C’était une fatigue que même le repos ne semblait pas faire disparaitre. Il se souvenait encore des explications de Kaory et sa mise en garde mais les récents combats ne lui avaient pas vraiment laissé le choix.
-Enfin debout !
Zack se retourna et vit Shyraphine s’approcher de lui. Elle lui lança une miche de pain puis s’assit sur un banc installé dans le jardin.
-Mr Kain vous salue, ça lui a fait plaisir de vous voir.
Zack acquiesça tout en mangeant son pain. Il appréciait beaucoup Kain, même si ces breuvage étaient dangereux, il restait un membre important de Guardian’s et un homme au grand cœur.
-Je me suis renseigné, pour la suite il faut passer par les montagnes. J’ai acheté une carte précise de la région, il parait que c’est utile pour ne pas se perdre dans le massif.
-T’as acheté un truc… qui va servir à tout le monde ?! S’exclama Zack qui faillit s’étouffer.
-HEY ! Évidemment ! Je suis full gentille ! Mais peu importe, je vous attends devant le chemin qui mène au massif.
Zack regarda Shyraphine partir puis il se mit à sourire tout en terminant son pain.


Lorsque Zack regagna sa chambre, il trouva Izalith debout en train de se préparer.
-Yo, vivant ? Demanda le Pandawa.
-J’avais oublié que c’était aussi dégueu ca boisson…
-Je ne connaissais que Mary qui aime ce truc… et elle est taré… alors si l’autre Cratte aime ça… elle est de ce fait : taré.
-Peut-être mais elle est compétente et si Maitre Kain l’apprécie c’est qu’elle…
-Ouais ouais, Kain aime tout le monde, surtout ceux qui ont de l’argent. Entre radins normal qu’ils s’apprécient.
-Elle a nous a acheté une carte spécialement pour le massif…
-La boisson lui a retourné le cerveau. Quand c’est qu’on la largue ? On a une mission, elle ne peut pas nous suivre jusqu’au bout, elle n’est pas de la guilde.
-On verra…
-Non vieux, moi j’ai déjà tout vu, reste plus qu’à te décider toi. Tu sais très bien que ce que l’on fait est super dangereux, c’est une petite aventurière, elle n’est pas taillé pour nos missions et notre objectif… déjà que même nous on lutte… Tu penses qu’elle aurait fait long feu à Astrub contre toute la clique de Frakacya ?
Zack ne répondit pas, elle se souvenait de la vitesse à laquelle Izalith et lui avaient été terrassé contre Frakacya.
-Continuons la route ensemble pour le moment. Il nous faut passer le massif, on avisera ensuite.
Izalith acquiesça puis le groupe, accompagné de Pioline, sorti de la chambre.


Shyraphine attendait tout le monde, assise sur un rocher à l’entrée du village. Elle s’occupait en rêvassant jusqu'à ce qu’un Iop la sorte de sa torpeur.
-Désolé de vous déranger, j’aurai besoin d’une information et je vois que vous avez une carte… vous pourriez m’indiquer le Zaap le plus proche ? Demanda-t-il avec un charmant sourire.
Shyraphine, entièrement conquise, s’exécuta instantanément, dépliant aussitôt la carte devant elle, cherchant des yeux un Zaap. Elle finit par en trouver un et au moment où elle ouvrit la bouche un bruit de papier déchiré se fit entendre : une lame traversait la carte pour arriver droit dans son ventre.
Grâce à des réflexes hors du commun, Shyraphine bondit aussitôt en arrière à la toute dernière seconde, laissant quelques gouttes de sang dans les airs avant de retomber en un plus loin. Elle fixait le Iop qui se trouvait derrière la carte qui tombait lentement au sol. Le sourire charmant du Iop avait laissé place à quelque chose de beaucoup plus machiavélique.
La cratte porta une main sur son ventre ou se trouvait une légère plaie superficielle.
-Il ne m’a pourtant pas touché…
En face le Iop se mettait en garde pour lancer son prochain assaut. Shyraphine fronça alors les sourcils, elle fit aussitôt apparaitre son arc magique et visa son ennemi qui disparut d’un coup.
-Qu’est-ce que... ?! S’exclama Shyraphine.
Elle senti alors une présence dans son dos et se retourna aussitôt pour découvrir avec horreur qu’il n’y avait personne et c’est à ce moment que le Iop réapparu de l’autre côté pour lui assener un coup.
Instinctivement Shyraphine tira une flèche dans le sol qui dégagea une puissante bourrasque de vent qui souffla le Iop en arrière pour l’envoyer retomber un peu plus loin.
Shyraphine examina alors son bras gauche pour y découvrir une nouvelle plaie. Fixant son ennemi elle commença alors à sentir l’anxiété monter en elle.
-Ce type, aucun de ses coups ne m’a touché et pourtant je suis blessée… Et bon sang ! Qu’est-ce qu’il me veut ?!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardians.forumactif.fr
Zack
Meneur
avatar

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/07/2011
Classe : Sacrieur

MessageSujet: Re: [Background] Zack - Arc 1   Sam 15 Déc - 19:13

Chapitre 12 : Amis et Ennemis partie 2.
Shyraphine avait beau esquiver les attaques de son mystérieux agresseur, elle était quand même blessée à chaque assaut.
L’ennemi se déplaçait avec une telle vitesse qu’il était impossible pour la Cratte de lui envoyer une seule flèche.
Cependant au fur et à mesure du combat, un schéma commençait à se dessiner dans l’esprit de Shyraphine. Elle arrivait à lire la tactique de son adversaire, si bien qu’elle finit par décocher une flèche explosive qui fila droit sur le Iop, explosant avant qu’il n’ait eu le temps de réagir et l’expulsant au loin.
Un sourire en coin se dessina alors sur le visage de la Cratte qui était haletante, couverte de blessures mais néanmoins très fière d’elle.
-Haha J’suis full cool !
De l’autre côté le Iop se relevait, visiblement énervé. Mais il se mit alors à éclater de rire, un rire sordide. Shyraphine ne lui laissa pas le temps d’agir : une salve de flèche s’abattit sur lui dans une terrible explosion.
-Pauvre petite Cratte ! DÉCHET !
Une puissante onde de choc jaillit du Iop, soufflant toute la fumée qui l’entourait, des éclairs parcourant son corps. Plusieurs ondes de chocs se dégageaient de lui à intervalles réguliers créant de puissantes bourrasques.
-JE VAIS TE PULVÉRISER !
Le Iop bondit d’un coup, pulvérisant le sol sous ses pieds, pour foncer droit sur Shyraphine. Elle n’eut rien le temps de voir venir si ce n’est une gigantesque masse enragée dégageant une énergie colossale et tenant une épée prête à l’empaler net.

-Minute !

Izalith était apparu d’un coup entre Shyraphine et le Iop, bloquant brutalement l’attaquant en retenant son épée avec ses mains.
-Ooooh, voilà enfin un des deux minables !
Le Iop voulu retirer son épée mais Izalith la tenait avec une telle poigne qu’il ne réussit pas, ce qui ôta immédiatement son sourire de son visage.
Izalith tourna la tête vers Shyraphine, la Cratte découvrant ainsi le pandawa plus sérieux que jamais elle ne l’avait vu jusque-là.
-Est-ce que ça va ?
Shyraphine acquiesça d’un hochement de tête.
-Hey minable ! C’est moi qui…
Izalith décocha un coup de poing surpuissant en pleine tête du Iop qui traversa les airs sur plusieurs mètres avant de exploser contre un bâtiment. Il en ressorti aussitôt, encore plus énervé et dégageant encore plus d’énergie.
-POUR QUI TE PRENDS-TU ! JE VAIS TE TUER TOI, TON POTE ET CETTE VERMINE !
Le Iop fendit alors l’air avec son épée et projetant une lame de vent filant droit sur Shyraphine. C’est alors qu’une flamme noire apparue au-dessus de la tête de la cratte puis disparu dans un éclat rougeâtre juste avant que Shyraphine ne soit percutée de plein fouet par l'attaque qui ne lui fit absolument rien.
Zack fit alors son apparition aux cotés d’Izalith, une large plaie toute fraiche sur le torse.
-Le blason sur sa cape…
-…il fait partie d’un clan de bandit.
-C'est toi qui nous suis depuis Astrub…
-Vous pensiez pouvoir attaquer des clans de bandit sans en payer le prix ?! Ce combat était amusant mais maintenant que vous êtes tous les deux là, je vais vous régler votre compte.
Le Iop poussa alors un grondement tandis que la puissance qu’il dégageait ne cessait d’augmenter en intensité. Izalith et Zack se mirent aussitôt en garde.
-Une stratégie en tête ? Demanda Izalith à son camarade.
Zack ne répondit pas, il était concentré sur le Iop et sur la puissance colossale qui émanait de lui. C’était terrifiant, bien plus encore que Frakacya, pourtant il n’avait pas l’air d’être aussi puissant qu’elle. Le Iop bondit alors en direction des deux compagnons. Izalith prit une grande inspiration et crachat un jet de flamme que le Iop dissipa d’un mouvement de la main sans arrêter sa course. Zack frappa alors le sol du pied, faisant jaillir des pieux en direction de son ennemi, ce dernier se contenta de sauter par-dessus puis de continuer sa course en marchant sur les pieux avec une aisance incroyable. Le Iop lança alors un regard malsain et amusé aux deux compagnons.
-Vous semblez ne pas avoir compris, je devais vous attirer, je n’allais pas me battre à fond et la tuer avant que vous ne soyez tous les deux là.
Zack et Izalith écarquillèrent les yeux, ils n’eurent pas le temps de réagir que le Iop se trouvait devant eux et leur assenait un nombre de coup d’épée hallucinant. Le sang des deux combattants gicla dans les airs, ils n’avaient aucune possibilité de contre face à des attaques aussi rapides et puissantes. Le temps semblait comme figé alors qu’ils perdaient petit à petit connaissance sous les coups ennemis.
-Ce sera un message pour votre guilde ! Un avertissement ! Vos cadavres leur feront réaliser l’idiotie de s’attaquer aux bandits !
Le Iop stoppa ces coups, laissant Izalith et Zack debout au bord de l’évanouissement.
-Terminons-en ! MINABLE ! SUBISSEZ MA COLERE !
Il empoigna le manche de son épée à deux mains alors que de puissants éclairs parcouraient son corps et l’arme.
Un grognement retenti alors que Pioline fonçait tête baissé sur le Iop qui éclata de rire. Pioline le percuta de plein fouet mais le Iop réussi à contenir l’impact et à retenir la bête juste avec une main. Il l’empoigna alors par le cou avant de la projeter contre un bâtiment avec une force inouïe.
-Stupide bestiole ! Bien ! Ou en étais-je ?
Il se retourna vers Zack et Izalith toujours hors-jeu puis tendit son épée vers eux. Il amorça alors un mouvement pour les frapper. L’épée fendant les airs en laissant éclater des éclairs sur son passage.

Placée un peu plus loin derrière Zack et Izalith, Shyraphine regardait la scène impuissante. Serrant les dents, elle était dans le même état que lors du combat contre le chef porkass : pétrifiée. Leur ennemi dégageait une puissance colossale et il était venu à bout du Pandawa et du Sacrieur si facilement. Elle avait eu du mal contre lui alors qu’il n’utilisait presque rien de sa puissance lors de leur affrontement. Elle se demandait comment ces deux compagnons avaient pu attirer l’attention d’un ennemi aussi dangereux.
-Je dois les aider ! J’ai promis à Kain de les protéger, je ne mens jamais !
Malgré toute sa volonté, elle n’arrivait pas à bouger, la force du Iop la clouait sur place. Elle fixait son épée qui arrivait droit sur Zack et Izalith afin de les annihiler.
-STOOOOOOOOOP !
Le Iop sursauta et se stoppa alors qu’une puissante lumière venait d’apparaitre dans la main de Shyraphine. Elle tenait fermement un arc de bois sombre, orné de plusieurs plaques d’or. Tandis que dans l’autre main elle créait une flèche qui n’avait rien à voir avec celles qu’elle utilisait habituellement, elle dégageait une puissante lumière dorée, l’énergie qui en émanait était si intense que le gant de la Cratte partait en lambeaux.
-PIOLINE !
Le Iop n’eut pas le temps de reagir, que Pioline passa devant lui, percutant Zack et Izalith pour les dégager de là en les envoyant au loin. Le sanglier referma alors sa gueule sur la jambe du Iop pour essayer de l'immobiliser.
-CET ARC ! Vociféra le Iop hors de lui.
On pouvait presque voir de la peur sur son visage
-Il vient de chez moi. L’ultime œuvre du plus talentueux des artisans de mon village… Je n’aime pas cet arc… Mais s’il me permet de protéger mes amis alors soit !
Le Iop frissonna, il attrapa Pioline et la projeta dans les airs avant de foncer sur Shyraphine.
-UN DECHET COMME TOI NE PEUT PAS MAITRISER UNE TELLE ARME ! TU BLU…
Shyraphine lâcha sa flèche qui lui brula la main en partant. Le projectile traversa les airs en laissant une trainé de lumière tel un laser.
Emporté dans sa course le Iop ne put esquiver et fut percuté de plein fouet par la flèche qui émit un son strident comme si elle forait quelque chose. Le son s’arrêta brusquement et le Iop fut alors projeter à plusieurs centaines de mètres, traversant et pulvérisant tout ce qui se trouvait sur sa route.

L’arc disparu des mains de Shyraphine qui était couverte de sueur, une main gravement brulée. Ramenant un mèche de cheveu en arrière, elle poussa un profond soupire : ce combat était fini car si le Iop n’était pas mort après ce coup, il était en tout cas dans un état tellement grave qu’il lui serait impossible de marcher avant plusieurs semaine.
Baissant la tête, Shyraphine se mordit les lèvres, elle détestait utiliser cet arc. Les souffrances qu’il causait étaient beaucoup trop fortes pour les cibles, même s'il s'agissait d'ennemi.
Des larmes se mirent alors à couler le long de ses joues. C’est alors qu’elle senti la tête de Pioline se frotter contre ses jambes. Elle ouvrit les yeux et fixa l’animal, qui bien que couvert de blessure, continuait de tenir sur ses pattes et de la fixer dans les yeux. D’un mouvement de la tête, l’animal désigna Zack et Izalith un peu plus loin, entourés d’habitants qui sortaient de chez eux maintenant que le combat était fini.
Shyraphine retrouva alors son sourire puis s’effondra aussitôt sur le dos de Pioline, elle était contente : tout le monde allait bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardians.forumactif.fr
Zack
Meneur
avatar

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/07/2011
Classe : Sacrieur

MessageSujet: Re: [Background] Zack - Arc 1   Dim 16 Déc - 1:19

Chapitre 13 : Accalmie.
-Revenez !
-Même pas en rêve tu m’enfonceras ça ! S’écria Izalith en sortant d’une pièce après avoir explosé la porte d’un coup de pied. Il était recouvert de bandage et malgré un de ses pieds plâtré, il détalait comme s’il était indemne.
Un Eniripsa sorti alors de la pièce en tenant une énorme seringue.
-C’est pour votre bien ! Vous avez de nombreuses blessures graves ! Vous devriez même être mort ! Attrapez-le !
Plusieurs villageois qui attendaient dans le couloir essayèrent alors de barrer la route à Izalith.
-Le seul vrai remède, c’est le délicieux nectar des dieux, la boisson du paradis aux reflets dorés ! La Otomaï Golden Tequila ! Vous ne m’arrêtez pas ! Pioline rugissante !
A cet instant Pioline jaillit à son tour d’une autre pièce en fracassant une porte. Le sanglier était lui aussi recouvert de bandage mais son œil brillant fixait les ennemis de son maitre quand soudain il se mit à charger sur les villageois qui bloquaient Izalith.
Plusieurs personnes volèrent dans les airs avant que Pioline ne rejoigne Izalith qui monta alors sur son dos.
-En avant ! A LA TAVERNE !
Pioline poussa un grondement, siffla de la fumée par sa truffe puis détala à une vitesse ahurissante qui laissa l’eniripsa et tout le monde bouche bée.
-Mais c’est qui… celui la…
-Izalith Ori, « La chope enflammée » de la guilde Guardian’s. Déclara Zack adossé contre un mur, les bras croisés et plâtrés.
Tout le monde écarquilla les yeux, surtout l’eniripsa qui faillit tomber à la renverse.
-Il devrait être dans le coma ou pire! Et vous aussi!
-Faut croire que vous faites du bon boulot, répondit Zack en souriant.
L’eniripsa resta bouche bée, il se mit à sourire devant le compliment mais il redevint aussitôt furieux.
-N’essayez pas de m’avoir ! Je suis doué mais pas à ce point ! Je…
L’eniripsa ne termina pas sa phrase, il fixait un homme qui venait d’entrer. Ce dernier s’arrêta devant Zack.
-Je suis le chef de ce village, je pense que nous devons parler tous les deux.
Zack reprit son sérieux et acquiesça avant de quitter le bâtiment avec le chef du village.



-OUUUUUUUUUUAIS ! S’écria Izalith alors qu’il reposait une chope vide sur le comptoir.
Assit sur un tabouret il appliquait un remède bien de chez lui, avec à ses côtés Pioline qui dévorait un bol de noix de pécan.
Tous les clients de la taverne regardaient le pandawa avec amusement. Un groupe d’enfants l’observaient en se cachant.
-C’est lui ! Il a bloqué l’épée du bandit ! A Deux mains !
-Non avec les dents on m’a dit !
-Avec les dents !!! CLAAASSSEEE !
Le patron de la taverne déposa une nouvelle chope pour Izalith et un autre bol pour Pioline.
-Avec les compliments de la maison.
Izalith se tourna vers Pioline.
-Quand on t’offre un truc, tu ne poses pas de question !
Il attrapa sa chope et l’engloutit sec, aussitôt Pioline l’imita, dévorant les noix de pecan, bol y compris.
-On voit rarement des gens mettre des roustes aux bandits ! C’est pour vous remercier, grâce à vous, ils réfléchiront à deux fois avant de venir faire du grabuge ici. Mais au fait, vous êtes qui ?
-C’est un Guardian’s !
Izalith se retourna et vit Shyraphine qui lui souriait, cachant tant bien que mal sa main brulé qui était recouverte de bandelettes, son corps étant quant à lui recouvert de pansements. Elle s’assit à côté de lui et fut aussitôt servi par le patron.
-Parait que tu as régler son compte au Iop. Je ne sais pas comment t’as fait… mais bravo.
Shyraphine eut un petit sourire tout en buvant son verre.
-C’est ton premier compliment !
-Ouais, profite en bien, t’es pas prêt d’en entendre un autre, vieille radine.
Shyraphine fronça les sourcils, s’apprêtant à répondre mais c’est alors qu’Izalith lui présenta sa chope pour trinquer. Elle se radouci aussitôt et trinqua avec le pandawa puis ils vidèrent tous les deux leurs boissons.



Assit dans le bureau du chef du village, Zack écoutait attentivement ce dernier. Il lui expliquait la situation du village : leur proximité avec le massif de Cania en faisait un point de passage pour de nombreux bandits qui fuyaient Bonta pour se cacher dans les montagnes. La défaite de l’un des leurs allait certainement les faire hésiter à venir faire du grabuge ici mais cela ne faisait que déplacer le problème vers un autre village.
-Vous voulez que l’on traverse le massif pour aller prévenir le village de l’autre côté.
-Les montagnes de Cania sont dangereuses pour des simples civils comme nous. Mais vous êtes bien plus fort que nous autre. Vous pourrez les traverser plus vite et avertir l’autre village. Je sais que nous vous en demandons beaucoup et que nous devrions déjà être contents que grâce à vous les bandits nous laissent tranquille. Cependant cet autre village a toujours été généreux avec nous lorsque nous essuyions des attaques… Nous ne pouvons pas les laisser se faire attaquer par surprise.
-Vous êtes sur qu’ils seront la cible des bandits du massif ?
-C’est certain… S’il vous plait… acceptez notre requête.
-Cela ne dépend pas que de moi… Nous avons déjà une mission… Nous ne comptions pas prendre un chemin aussi dangereux que celui traversant directement le massif… Je dois en parler avec mes compagnons.
Zack se leva de sa chaise et s’apprêtait à quitter la pièce.
-Je comprends… Faite moi savoir quand vous aurez pris votre décision. En espérant que ce fichu xelor masqué ne se soit pas déjà mis en route pour attaquer…
Zack écarquilla les yeux, il se stoppa net.
-Un Xelor masqué ? Un masque blanc avec un large sourire rouge ?
Le chef du village bien que surpris, acquiesça.
-Il dirige un groupe de bandits qui résident dans le massif. C’est lui qui tente de faire sa loi dans la région. Il…
Le chef du village se stoppa en voyant le visage passablement énervé de Zack. Sourcils froncés, dents et poings serrés. Il se remémorait d’anciens souvenirs, quelque chose qui avait ébranlé tout Guardian’s…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardians.forumactif.fr
Zack
Meneur
avatar

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/07/2011
Classe : Sacrieur

MessageSujet: Re: [Background] Zack - Arc 1   Ven 21 Déc - 1:51


Chapitre 14 : Autrefois.
Sufokia, 14 ans plus tôt.

La cité portuaire était en pleine agitation, des cris résonnaient dans les rues au plus grand désespoir des habitants. Parmi la foule deux enfants couraient à toute vitesse en tenant tous les deux un énorme sac, alors qu’ils étaient poursuivis par une foule en colère.

Essayant de semer cette foule, ils n’hésitaient pas à prendre des chemins improbables, passant par les toits ou par des ruelles minuscules.

Alors qu’ils arrivèrent dans une grande rue, on leur coupa le chemin : un groupe de personne bloquaient la rue, essoufflée de leur avoir ainsi couru après.
-Rendez le sac! S’écria l’un d’eux.
-Tu le tiens ? Demanda l’un des enfants à l’autre en le laissant tenir le sac seul.
-Ouais ! Répondit l’autre en souriant.
-En avant ! PandaShot #4!
-Izalith déconne pas ! S’écria l’un des types.
Le pandawa bondit en direction du groupe, filant dans les airs comme un missile. Tout le monde fut envoyé au sol suite à l’impact, Izalith y compris.
-Go Zack, fonce !
Le sacrieur acquiesça, il prit une grande inspiration et activa son châtiment agile avant de courir à toute vitesse sous les encouragements de son compagnon.

Accoudée au balcon d’un appartement, Kaory regardait la scène en rigolant.
-Ils font trop de grabuge… c’est désolant… soupira Maehny assise à l’intérieur, en train de rédiger des documents. Ils ont encore volé un sac de pomme de terre.
-Ce sont des gosses, laissons-les s’amuser.
-Je me demande quand même ce qu’ils font de toutes ses pommes de terre…
Kaory eut un sourire gêné alors qu’une goutte de sueur apparu sur son front.
-Surement… paaas d…de l’alcool ! Bredouilla-t-elle.
Maehny vint se poser à côté de Kaory, observant Izalith aux prises avec le groupe qui le poursuivait.
-Ils monopolisent le temps des membres de la guilde, si le meneur voyait cela…
-Ça leur fait de l’entrainement, surtout ceux qui se font clouer par deux gosses ! Répondit Kaory en rigolant.
-Je comprends pourquoi vous vous entendez si bien tous les trois… Vous êtes désespérant…
Kaory se contenta de sourire alors que tout le monde se lançait à nouveau à la poursuite d’Izalith et Zack, s’éloignant au loin vers les terres.
Alors qu’elle s’apprêtait à rentrer, la sacrieuse eut soudain une désagréable sensation, son cœur se serra douloureusement l’espace d’un instant. Maehny et Kaory échangèrent aussitôt un regard et tandis que la première sorti de l’appartement en courant, Kaory sauta du haut du balcon pour retomber dans la rue et puis parti en courant.


Cela faisait un moment que Zack et Izalith couraient le long de la plage avec leur sac.
-On va pas courir toute la journée ! S’écria Izalith.
Il se retourna aussitôt pour faire face aux poursuivants qui s’arrêtèrent à leur tour.
-Je vais vous def…
Le pandawa se figea aussitôt en regardant derrière le groupe des poursuivants.
-Qu’est-ce que…
-Essaye pas de nous feinter Izalith ! Rendez-nous le sac, il appartient aux villageois !
-Ce bâtiment… c’est celui de la guilde…
Tout le monde se tourna alors vers Sufokia d’où s’élevait un épais nuage de fumée noire d’un bâtiment qui était le quartier général des Guardian’s.


Un genou à terre, son épée dans l’autre main, Kaory essuyait un filet de sang qui coulait de sa bouche. Elle se trouvait dans le hall du quartier général, en plein milieu d’une fournaise. Un peu plus loin se trouvait Maehny, gravement blessée mais toujours debout. Toutes les deux fixaient un homme qui se tenait au milieu de la pièce.
-A quoi tu joues enfoiré ? Gronda Kaory, le regard plein de haine.
Le Xelor au milieu de la pièce ricana tout en époussetant sa toge rouge couverte du sang des quelques Guardian’s restés dans le bâtiment et qui gisaient maintenant au sol, inertes.
Il tenait sous l’un de ses bras un coffret en bois fermé par un imposant cadenas noir.
-Je te parle enfoiré ! Qu’est-ce que tu fous avec la relique de la guilde ?! Vociféra Kaory hors d’elle.
-Toujours à crier pour rien Kaory… Tu sais ce que l’on dit sur les chienchiens qui aboient le plus fort…
-Va te faire voir !
Kaory s’élança vers le Xelor qui leva aussitôt sa main libre, faisant apparaitre dans les airs de la poudre qui explosa et repoussa violement Kaory en arrière contre un mur.
-Si le meneur garde cela c’est pour une bonne raison ! S’écria Maehny.
-Car c’est un froussard. A quoi bon garder quelque chose d’aussi puissant enfermé alors que si nous l’utilisions, nous pourrions dominer Amakna tout entier.
-Tu n’a aucune idée de ce qui se trouve dans cette boite… lança Kaory en se relevant tant bien que mal.
-Détrompe toi, j’ai fais des recherches. Une relique assez important pour fissurer une guilde en deux et que notre meneur, l’un des plus puissant combattant du monde des Douze, décide de prendre sa retraite à Sufokia et monte une guilde afin de protéger cet objet… Comment ne pas essayer d’en savoir plus ! Lorsque j’aurais trouvé comment ouvrir le coffret, je marcherais sur Anachetora et le meneur me remerciera!
-Ne parles pas d’eux. Tu ne les connais pas, tu n’as jamais été dans l’ancienne guilde. Ce qu’il s’est passé… les motivations du meneur…
Le corps de Kaory se recouvrit d’un tatouage blanc lumineux.
-…Elles ne te regardent pas ! S’écria-t-elle.
-Oh… ce châtiment… Alors tu comptes te donner à fond. Tu as tort d’oublier que toi et moi sommes du même niveau. Parmi les plus puissants de la guilde. Kaory « La lame blanche » de Guardian’s, ceci sera donc notre dernier affrontement.
-Je vais te pulvériser Sheyk au « masque moqueur ». Je vais arracher ce masque de ton visage et le broyer !
-Essaye seulement, ricana Sheyk.


Lorsque les membres de la guilde atteignirent le quartier général, personne ne s’attendait à voir ce spectacle : le bâtiment était en proie à des flammes si fortes qu’il était impossible d’approcher à moins d’une dizaine de mètres. L’immense porte d’entrée était en morceau et l’on pouvait voir l’intérieur. Zack, Izalith tous leurs compagnons n’en crurent pas leurs yeux : a l’intérieur du bâtiment en feu se trouvaient Sheyk avec à ses pieds Maehny inconsciente ainsi que plusieurs autres membres, mais ce qui terrifia tout le monde c’était la main du Xelor qui était refermé autour de la gorge de Kaory et qui la soulevait au-dessus du sol. La sacrieuse était couverte de graves blessures, son tatouage avait disparu, pas seulement celui présent lors de l’activation de chatiment, mais le tatouage propre à tous les sacrieurs avait entièrement disparu. Personne ne savait si elle était morte ou inconsciente.
Le ricanement de Sheyk résonna alors dans les airs et glaça le sang de tout le monde.
-Kaory ! S’écrièrent Zack et Izalith.
Sheyk lança alors le corps inerte de la sacrieuse au sol.
-Merci à vous deux ! Le meneur étant parti en mission avec Kain et Mary, il restait encore trop de monde pour que j’applique mon plan. Mais grâce à vous j’ai pu agir lorsque vous avez éloigné tout le monde d’ici. Vos gamineries m’auront finalement servie ! HAHHAHAHAHAHAHAHA ! Soyez content ! Vous avez aidé un des membres les plus puissants de la guilde ! Ce n’est pas donné à tous les apprentis !
Izalith et Zack n’écoutaient qu’à demi-mot les paroles du Xelor, ils fixaient leur maitre inerte au sol.
-ZACK ! IZALITH ! NON ! S’écrièrent des membres de la guilde.
Mais c’était trop tard, ils avaient tous les deux foncés sur Sheyk. Izalith gonfla ses poumons et cracha un jet de flamme que le Xelor balaya d’une main, la même qu’il utilisa pour bloquer avec aisance le coup de pied de Zack.
-Si faible !
Izalith sorti une fiole de sa poche qu’il ingurgita aussitôt, Zack poussa un grondement alors qu’un tatouage blanc apparaissait pour la première fois sur son corps. Les autres membres voulurent intervenir mais une fumée violette apparue à leurs pieds, les empêchant d’utiliser le moindre sort.
-Personne n’interviendra ! Je vais massacrer les deux apprentis de cette faiblarde de Kaory.
Zack arriva droit sur Sheyk et lui assena un coup de poing si puissant qu’une onde de choc se dégagea lorsque le Xelor lui bloqua la main mais le coup n’eut aucun effet sur lui. Izalith attaqua aussitôt profitant que Zack bloque la main de leur adversaire. Il lui assena un poing enflammé en pleine tête, frappant son masque de toutes ses forces mais sans le moindre effet.
D’un geste de la main Sheyk balaya les deux enfants avant de faire apparaitre un nuage de poussière autour de sa main.
-Adieux, gamins.
D’un geste de la main il envoya alors la poussière sur eux et déclencha une terrible explosion.

-Pffuiiiii, tout juste….
-Cette voix ! S’écrièrent les membres de la guilde hors du bâtiment.
Frappant le sol avec son bâton, Mary fit se dissiper toute la fumée due à l’explosion.
C’est avec soulagement que tout le monde vit Kaory, Zack et Izalith protégés derrière un bouclier. Mary leur adressa alors un sourire chaleureux tandis que derrière eux, les membres de la guilde acclamaient l’arrivée salvatrice de la Fecatte. Cette dernière jeta alors un coup d’œil à Kaory et Maehny, toute deux inconscientes.
-Désolé d’avoir mis autant de temps…
-Oh Mary, alors le meneu…
-TA GUEULE !
Mary percuta la tête de Sheyk avec son bâton avec une telle violence que son masque explosa et que le xelor traversa le mur derrière lui dans un bruit assourdissant.
Se remettant en garde, elle ne quittait pas des yeux le Xelor lui lançant un regard assassin.
-Tout le monde est en sécurité. Il ne me reste qu’a emporté ces trois là.
Kain portait Kaory sur l’une de ses épaules et avec son autre main il tenait Zack et Izalith par leurs cols.
-Tu crois que je vais vous laisser partir comme ça ? Gronda Sheyk depuis l’autre pièce.
Une aiguille traversa le hall, fonçant droit sur l’enutrof qui lâcha Izalith et Zack, fait apparaitre sa pelle, fendit l’air en pulvérisant l’aiguille au passage, fit disparaitre son arme, puis enfin rattrapa Zack et Izalith avant même qu’ils ne touchent le sol.
-N’oublie pas qui je suis morveux avant de t’attaquer à moi, grondât Kain d’une voix sèche.
L’enutrof ressorti d’un bond du bâtiment pour ré-atterrir au milieu des membres de la guilde.
-Tirez-vous tous… ça va chauffer, leur dit-il.

Entre temps Sheyk était revenu dans le hall, la tête entouré de bandelette pour ne pas dévoiler son visage malgré son masque brisé.
-Mary « la Furie » de Guardian’s… Tu penses pouvoir me stopper ? On sait tous les deux que tu n’as pas le niveau. Que le meneur t’ai envoyé malgré votre mission démontre qu’il n’a plus toute sa tête, il…
-Je t’ai dit de la fermer. Je m’en balance de ce que tu racontes abruti. Tu ne m’as jamais vu me battre à fond car le meneur me l’interdit. Y’a qu’en cas d’urgence que je peux transgresser cet interdit dans la mesure où je ne blesse personne de la guilde. De deux choses, l’une : T’es plus de la guilde et deuxièmement : t’es un cas d’urgence.
-Me voilà flatté…
-T’as pas l’air de comprendre… c’est vraiment pas bon pour toi…
Mary se mit alors à dégager une quantité phénoménale d’énergie qui fit trembler tout le monde, même ceux ayant suivi l’ordre de Kain et s’étant refugier au loin.
-Effectivement… tu as l’air plus forte que d’ordinaire… je vais donc te laisser la… Ce n’est que partie remise…
Sheyk entama une téléportation mais rien ne se passa.
-Yo, abruti, t’as pas compris que t’es fini ? Lança Mary en le regardant de haut.
En regardant vers le sol, Sheyk découvrit qu’il était en plein dans un glyphe d’immobilisation doublé d’un glyphe d’aveuglement, ce qui en plus de l’empêcher de bouger, lui supprimait tous ses pouvoirs.
Alors que le bâtiment tombait en ruine, l’énergie dégagée par Mary ne faisait qu’amplifier. Elle planta son bâton dans le sol en pierre et joignit ses mains.
-Le meneur n’accepte pas ce genre de comportement. J’ai pour mission de te vaporiser. Il ne va rester aucunes traces de toi sur cette planète.
Sheyk se mit à trembler, il était totalement entravé mais il pouvait nettement voir des glyphes enflammé apparaitre partout autour de lui, à chaque secondes un nouveau glyphe apparaissait.
-Cent Glyphes, ça suffira amplement pour te désintégrer.
-Tu vas anéantir le quartier général ! Tu n’oserais pas !
-On le reconstruira. Mais ce n’est pas ton problème. Adieu.
Mary claqua des doigts et les glyphes enflammés relâchèrent leur puissance sous la forme de 100 gigantesques colonnes de feu réunies en une seule qui monta jusqu’au ciel. Les flammes furent si fortes qu’elles consumèrent même celles qui brulaient le bâtiment avant de le désintégrer à son tour.

Il fallut plusieurs minutes avant que tout le redevienne normal. Un calme plat s’abattit sur Sufokia alors que le quartier général des Guardian’s retombait sur la cité sous forme de poussière.
Au milieu des ruines, Mary fut rejoint par Kain qui portait toujours Kaory.
-Il s’est échappé… siffla Mary entre ses dents.
-Un rembobinage… il avait prévu que l’on puisse lui tenir tête. Rejoins le meneur et informe-le que Sheyk dispose de la relique.

A genou dans les débris, Zack regardait la poussière tomber comme de la neige. Au bord des larmes il pensait à Kaory et Maehny dans un état critique, à tous leurs compagnons blessés, a la relique du meneur qui avait été volé, au quartier général qui n’était plus, mais surtout aux paroles de Sheyk quant à leur aide involontaire.
Levant la tête vers le ciel il poussa alors un hurlement de rage.
A côté de lui, Izalith serrait les dents, tête baissée.
-La relique du meneur… avec elle, Sheyk sera aussi puissant qu’un Dieu…, dit-il à Zack.
Le pandawa se releva, poings serrés.
-Il nous suffit de devenir encore plus puissant. De devenir des Dieux nous aussi. Si l’on y arrive alors à nous deux on lui fera payer…
Zack, en pleurs, acquiesça. Il se releva tout en essayant d’essuyer ses larmes. Izalith posa alors sa main sur son épaule.
-On y arrivera ! A partir de maintenant on est plus des gamins! Moi je bourrine et toi tu tank!
-Ouais ! S'ecria Zack avec détermination.

Cet évènement changea à tout jamais Guardian’s et se répercuterait sur de nombreuses choses dans le futur. Mais c’est à ce moment qu’un pandawa et un sacrieur décidèrent de grandir pour devenir plus tard deux grands guerriers.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardians.forumactif.fr
Zack
Meneur
avatar

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/07/2011
Classe : Sacrieur

MessageSujet: Re: [Background] Zack - Arc 1   Jeu 24 Jan - 2:45

Chapitre 15 : Vengeance.

Village au pied du massif de Cania, de nos jours.

Zack avait violement ouvert la porte du bureau du chef du village.
-On se charge de tous.
-Vraiment ? S’étonna le maire ravi.
Zack ne répondit pas, il sorti en courant tout en levant la main en signe d’acquiescement et d’adieu.

Devant la taverne, Izalith, Shyraphine et Pioline saluait quelques clients qui avaient tenu à leur dire au revoir avant de partir.
-Et maintenant ? Demanda la Cratte.
-En général Zack débarque avec la suite du programme.
-Oh il arrive ! S’écria Shyraphine en faisant signe à Zack qui arrivait au loin. Il n’a pas l’air content.
Zack se planta devant eux, explosa ses plâtres contre un mur de la taverne sous les regards stupéfait de ses compagnons.
-On passe par les montagnes, on doit se rendre dans le village de l’autre côté pour régler des comptes.
-C’est pas que le programme me déplait, mais encore de la baston ?
-Des bandits vont attaquer l’autre village. Des bandits à priori sous le contrôle de Sheyk.
Shyraphine eut le sang glacé lorsqu’elle entendit l’intonation de Zack qui était sèche et froide. Aussitôt Izalith pulvérisa ses plâtres et retira ses bandages. En quelques instant il était passé de joyeux à hors de lui.
-C’est sûr comme infos ?
-Un masque avec un sourire rouge.
Alors que les deux hommes allaient amorcer un pas, Shyraphine se plaça devant eux.
-Oh minute ! Vous allez m’expliquer ?
-Ecoutes en marchant alors.
Shyraphine acquiesça et leur emboita le pas, oreilles grandes ouvertes.


Alors qu’ils entamaient l’ascension du massif par la voix la plus dangereuse possible. Zack et Izalith expliquaient toute l’histoire à Shyraphine qui n’en perdait pas une miette. Même Pioline semblait suivre le récit avec attention et ne se laissait pas distancer malgré le nombre incroyable d’affaires, offertes par les villageois, qu’il transportait.
-Il à l’air vachement puissant…
-On s’est entrainé depuis le temps, nous aussi on a pris du niveau.
-Mais sa relique… elle ne le rend pas invincible ? Parce que vous… vous êtes loin de l’être…
-Ce que Sheyk ne savait pas c’est que le meneur avait scellé la boite avec un puissant sort. Impossible d’ouvrir le cadenas sans la bonne clef et de toute façon si Sheyk avait réussi à ouvrir le coffret et à prendre la relique, cela ferait longtemps que le monde serait au courant.
-Et cela fait plus de 10 ans que vous le cherchez ?
-Non. Il nous est même interdit de le chercher. Comme Sheyk ne pouvait pas ouvrir le coffret, l’ancien meneur à décider de ne pas le poursuivre. Lorsqu’il est mort, il a emporté le secret sur la façon d’ouvrir le coffret avec lui. Tout ce que Sheyk à aujourd’hui c’est une grosse boite inutile. Quand Kaory à reprit la direction de la guilde, elle a décidé qu’on ne parlerait plus jamais de Sheyk et que tout ce qui avait un rapport avec lui a été effacé.
-Donc contre l’avis de l’ancien meneur et de la meneuse actuelle, vous avez décidé d’aller vous attaquer à un type qui a pulvérisé votre guilde autrefois.
Zack et Izalith ne répondirent rien. Évidement qu’elle avait raison mais leur haine envers Sheyk était trop importante pour qu’ils renoncent. Ils avaient enfin une information sur ce traitre qui se cachait depuis des années. Ils n’allaient pas laisser passer cette occasion d’en découdre avec lui.
De son côté Shyraphine préféra ne pas en rajouter, leur histoire lui avait fait beaucoup de peine et elle comprenait leurs motivations ainsi que leur colère. Quoi qu’il se passe elle avait décidé de les aider.

L’ascension du massif était beaucoup plus difficile que prévu. Afin de traverser au plus vite, le groupe devait prendre un chemin dangereux, le plus dangereux. Cela leur demandait de prendre des passages compliqués et de lutter contre une météo plutôt capricieuse à cette altitude. Les affaires offertes par les villageois leur étaient très utiles mais cela ne faisait pas tout.

Apres 2 jours de marche, la fatigue se faisait ressentir. Impossible de dormir à cause des vents violents qui balayaient le massif. De plus certains blessures n’étaient pas encore guérie et cela chez chaque membre du groupe.
Izalith marchait toujours en tête suivit de Zack et enfin Shyraphine et Pioline clôturaient la marche. La cratte observait ses deux compagnons qui étaient très silencieux. C’est alors qu’Izalith s’arrêta devant un poteau de bois planter sur le chemin. Au bout de ce poteau se balançait le corps inerte d’un voyageur sur qui l’on avait cloué une pancarte avec un symbole peint dessus.
Le groupe s’attroupa devant la pancarte.
-On entre sur le territoire des bandits…
-Donc c’est dans cette zone que se trouve Sheyk. Répondit Zack d’un ton sec. Ou qu’il soit on le trouvera et on lui fera payer ce qu’il a fait !
Izalith acquiesça en frappa ses poings l’un contre l’autre. Shyraphine quant à elle ne quittait pas le cadavre des yeux, il présentait de nombreuses formes de blessures qu’elle n’avait jamais vue jusque-là. Elle fronça les sourcils, peu importe ce qui les attendait, cela ne présageait rien de bon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardians.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Background] Zack - Arc 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Background] Zack - Arc 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Background Personnages
» [RESOLU] Background selon le lieu et sauvegarde
» Background du LA géant
» [Background/Officiel] Calendrier impérial
» theme background mois de mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guardian's :: Rez-de-chaussé :: La Bibliothèque-
Sauter vers: